Le prix du baril de pétrole brut a progressé de plus de 70% depuis le plancher de janvier et ce, malgré l'échec des concertations pour limiter l'offre. Le marché anticipe une convergence de l'offre et de la demande. Aux États-Unis particulièrement, la production a déjà beaucoup baissé du fait de la réduction sensible des investissements. Pour cette année, l'Energy Information Administration (EIA) table en moyenne sur 8,6millions de barils, contre encore 9,4millions de barils l'an dernier. L'équilibre ne sera probablement pas encore atteint cette année car le marché doit d'abord traiter les stocks élevés tandis que l'augmentation de la demande reste limitée. Reste à savoir si la productio...