Après le repli des cours pétroliers de près de 60% depuis l'été dernier, nous attendions impatiemment les résultats des grands groupes pétroliers intégrés. Au 4etrimestre, le prix moyen du baril de pétrole brut s'est élevé à 77 USD. C'est 30% de moins qu'à la même période un an plus tôt. De faibles cours pétroliers mettent les bénéfices et les cash-flows sous pression, ce qui peut à nouveau avoir des retombées sur les projets d'investissement et dans certains cas sur le dividende. Le groupe énergétique britannico-néerlandais Royal Dutch Shell a pu présenter un bénéfice net de 3,3 milliards USD au 4etrimestre. Ce chiffre est coloré par des modifications de prix au niveau des stocks et des c...