Rio Tinto est le deuxième groupe minier diversifié au monde et le deuxième exportateur de minerai de fer, après le groupe brésilien Vale. Le minerai de fer génère environ la moitié de son chiffre d'affaires (CA) et 75% de son cash-flow disponible. Au sein du secteur, peu d'autres groupes peuvent se targuer de produire à faible coût des minerais à haute teneur en fer. Ceux-ci sont dès lors très demandés. L'an dernier, Rio Tinto a généré de très abondants cash-flows grâce à l'ascension du prix du minerai de fer. Le groupe produit par ailleurs de l'aluminium, du cuivre, du charbon et de l'or.
...

Rio Tinto est le deuxième groupe minier diversifié au monde et le deuxième exportateur de minerai de fer, après le groupe brésilien Vale. Le minerai de fer génère environ la moitié de son chiffre d'affaires (CA) et 75% de son cash-flow disponible. Au sein du secteur, peu d'autres groupes peuvent se targuer de produire à faible coût des minerais à haute teneur en fer. Ceux-ci sont dès lors très demandés. L'an dernier, Rio Tinto a généré de très abondants cash-flows grâce à l'ascension du prix du minerai de fer. Le groupe produit par ailleurs de l'aluminium, du cuivre, du charbon et de l'or. Le bénéfice net sous-jacent du groupe a progressé l'an dernier de 69%, à 8,63 milliards de dollars. Rio Tinto a réussi à réduire ses coûts à hauteur de deux milliards de dollars plus tôt qu'escompté. En conséquence, la marge bénéficiaire a atteint son plus haut niveau des dix dernières années. Le bénéfice d'exploitation (Ebitda) s'est hissé à 18,6 milliards de dollars, ce qui implique une marge de 44%. L'an dernier, le cash-flow disponible s'est monté à 9,5 milliards de dollar. La division Minerai de fer y a le plus contribué (7,2 milliards de dollars) et, avec une marge de 68%, elle est aussi, et de loin, la plus rentable. En février, la tonne de minerai de fer se vendait encore à près de 80 dollars. Dans l'intervalle, elle est redescendue à moins de 70 dollars en raison des incertitudes quant à l'évolution de la demande, notamment dans le secteur chinois de la construction. La plupart des analystes s'attendent à ce que les acteurs du secteur réduisent leurs stocks de minerais de fer ces prochains mois. La division Cuivre a affiché une marge enviable de 39%. Rio Tinto entend produire davantage de métal rouge encore, puisqu'il a investi notamment dans la mine Oyu Tolgoi en Mongolie, qui devrait être exploitée à partir de 2020. Les divisions Aluminium (35%) et Energie et Minéraux (36%) sont un peu moins rentables. Le groupe s'est délesté récemment de quelques sites de production d'aluminium; l'an dernier, il a cédé tous ses actifs britanniques et il y a peu, il a revendu à Norsk Hydro ses actifs en Islande, aux Pays-Bas et en Suède. La seule vente des actifs européens lui a rapporté plus de 1,2 milliard de dollars. En 2017, il a cédé pour 2,7 milliards de dollars d'actifs. Quant au produit total de ses ventes depuis 2013, il s'élève à sept milliards de dollars, et d'autres actifs sont encore en vente. Le groupe a ainsi déjà pu alléger sa dette nette, à 3,84 milliards de dollars. Elle atteignait encore près de 9,6 milliards de dollars en 2016. Rio Tinto avait distribué un acompte sur dividende de 1,1 dollar et versera encore 1,8 dollar par action, soit un dividende total de 70% supérieur à celui de l'an dernier. En 2017, il a affecté 5,2 milliards de dollars aux dividendes et 4,5 milliards au rachat d'actions qu'il détenait. Il en rachètera d'ailleurs encore pour un milliard de dollars.Le cours a atteint récemment son plus haut niveau depuis 2011. Les résultats annuels satisfaisants et les perspectives engageantes, couplées à une rémunération encore plus généreuse pour les actionnaires, n'ont cependant pas fait grimper le cours davantage. Cela sous-entend que le cours tient déjà compte de toutes les bonnes nouvelles. Rio Tinto rétribue cependant généreusement les actionnaires. Nous conserverions dès lors le titre, mais éviterions de garder trop d'actions en portefeuille. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BCours : 37,49 penceTicker : Rio LNCode ISIN : GB0007188757Marché : London Stock ExchangeCapit. boursière : 67,6 milliards GBPC/B 2017 : 10,7C/B attendu 2018 : 11,5Perf. cours sur 12 mois : +19 %Perf. cours depuis le 01/01 : -5,3 %Rendement du dividende : 5,7 %