L'année 2018 s'est inscrite en demi-teinte pour les actionnaires du géant agro-industriel Archer Daniels Midland (ADM). Entre janvier et le début octobre, le titre s'est apprécié de 30%, avec un sommet à 52,07 dollars. Mais les tensions croissantes entre les Etats-Unis et la Chine, qui ont paralysé les exportations de soja américain, et la débâcle boursière de décembre, ont gommé cette avancée. Par rapport au marché global toutefois, le titre se porte très bien, ce qu'il doit à l'amélioration des résultats du groupe. Il était temps: depuis 2014, les récoltes étaient si exceptionnelles qu'elles pesaient sur les prix des produits agricoles et les marges de transformation. ADM avait affiché en 2017, pour la première fois en trois ans, un résulta...

L'année 2018 s'est inscrite en demi-teinte pour les actionnaires du géant agro-industriel Archer Daniels Midland (ADM). Entre janvier et le début octobre, le titre s'est apprécié de 30%, avec un sommet à 52,07 dollars. Mais les tensions croissantes entre les Etats-Unis et la Chine, qui ont paralysé les exportations de soja américain, et la débâcle boursière de décembre, ont gommé cette avancée. Par rapport au marché global toutefois, le titre se porte très bien, ce qu'il doit à l'amélioration des résultats du groupe. Il était temps: depuis 2014, les récoltes étaient si exceptionnelles qu'elles pesaient sur les prix des produits agricoles et les marges de transformation. ADM avait affiché en 2017, pour la première fois en trois ans, un résultat net récurrent (hors éléments exceptionnels) en hausse (de 2,16 à 2,43 dollars par action) en glissement annuel. Sur les neuf premiers mois de 2018, le chiffre d'affaires a gagné 8,1%, à 48,4 milliards de dollars, le bénéfice brut, 21,3%, à 3,13 milliards et le bénéfice net, 85,3%, à 1,49 milliard; quant au bénéfice net récurrent, il est passé de 1,62 à 2,62 dollars par action (+61,7%) alors qu'en avril, le consensus ne tablait encore que sur 1,97 dollar pour la période. Les prévisions annuelles ont, depuis, été relevées, de 2,91 à 3,52 dollars. Cette nette amélioration est à mettre au crédit des divisions Services agricoles (achat, stockage et transport de produits agricoles) et Oléagineux, principalement; le bénéfice opérationnel récurrent (Rebit) de la première a bondi, de 143 millions de dollars en janvier-septembre 2017 à 363 millions pour la même période en 2018; celui de la seconde s'est envolé, de 624 millions à 1,04 milliard de dollars. ADM a investi près de cinq milliards de dollars dans sa croissance depuis 2014. L'on recense six nouvelles usines, cinq nouveaux centres d'innovation, la conclusion de quatre joint-ventures et 17 reprises. Ces projets seront pleinement rentables à partir de 2019-2020. ADM entend réaliser des économies brutes (hors inflation) d'un milliard de dollars sur deux ans grâce à son plan d'optimisation Readiness. Les rumeurs de rachat de Bunge refont surface depuis peu. Le numéro 1 mondial de la transformation du soja en alimentation animale, très présent en Amérique latine, forme avec ADM, Cargill (non coté) et Dreyfus, le "quartet ABCD", qui domine depuis des décennies la chaîne de production et de transformation agricoles. Les dernières grandes transactions en son sein remontent au tournant du siècle, avec le rachat par Cargill du département de trading agricole de Continental et la reprise, par ADM, d'Andre & Cie, l'un des premiers négociants mondiaux de céréales. L'évolution récente des prix des produits agricoles offre un terrain propice aux rachats et Bunge semble une nouvelle fois être une proie idéale. Les offres faites par Glencore en 2017 et par ADM en 2018 n'avaient pas abouti; les changements survenus fin 2018 à la tête de Bunge pourraient ouvrir de nouvelles perspectives, même si Juan Luciano, le CEO d'ADM, a récemment affirmé que le calendrier ne lui paraissait pas idéal pour une mégafusion.Malgré la récente hausse (+10%) du titre, la nette amélioration des résultats est peu récompensée. A 12,4 fois le bénéfice et une valeur d'entreprise correspondant à 8,9 fois l'Ebidta escomptés pour 2018, la valorisation reste attrayante. L'action est une belle opportunité d'investissement dans le thème agricole pour l'investisseur de long terme. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 44,26 dollarsTicker: ADM USCode ISIN: US0394831020Marché: New YorkCapit. boursière: 24,8 milliards USDC/B attendu 2018: 12,4C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: +3,5%Perf. cours depuis le 01/01: +8%Rendement du dividende: 3%