C'est à tort que le titre Orange Belgium avait marqué le pas avant la publication des trimestriels: la filiale belge du groupe de télécommunications français achève en effet la période sur des résultats supérieurs aux prévisions en termes tant de chiffre d'affaires (CA) que de rentabilité.
...

C'est à tort que le titre Orange Belgium avait marqué le pas avant la publication des trimestriels: la filiale belge du groupe de télécommunications français achève en effet la période sur des résultats supérieurs aux prévisions en termes tant de chiffre d'affaires (CA) que de rentabilité. Son CA a progressé de 2,5% en base annuelle, à 334,3 millions d'euros, soit près de 2% de plus que le consensus. Il atteint après neuf mois 971,4 millions d'euros, soit une hausse de 2,7% en un an. Le segment Particuliers s'est fort bien comporté. Son CA a bondi de 7,1%, une progression inattendue qu'explique le succès du pack Love, grâce auquel Orange peut désormais proposer des services câblés, comme l'Internet à large bande et la télévision numérique. La clientèle de Love a augmenté de 17.000 unités (prévision: 21.000), à 233.000 abonnés, soit 50% de plus en un an. La nouvelle offre Love Duo, qui combine téléphonie mobile et Internet, n'a pas encore d'incidence notable sur les résultats (un délai sépare la demande d'abonnement de l'installation et de l'activation), mais Orange confirme que les demandes se multiplient. L'offre câblée s'est d'ailleurs avérée rentable pour le deuxième trimestre d'affilée (cash-flow opérationnel ou Ebitda : 2,2 millions d'euros). Le groupe a accueilli 32.000 nouveaux clients mobiles, alors qu'au vu des nombreuses actions concurrentes, il n'osait espérer plus de 28.000 abonnés de plus. Il compte désormais 2,55 millions de clients mobiles, une hausse de 5,8% en glissement annuel. Le CA du segment Professionnels a, lui, chuté de 11,9%, à 73,1 millions d'euros (consensus: 78,1 millions); la réglementation européenne (diminution des tarifs d'interconnexion sur les communications internationales) et la baisse des revenus de l'activité d'opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) y sont pour quelque chose. Les problèmes techniques à l'origine du retard accusé par la migration des opérateurs virtuels Mobile Vikings et Jim Mobile (groupe Medialaan) vers le réseau sont résolus. L'Ebitda a progressé de 1,1%, à 83,6 millions d'euros (consensus: 79,6 millions d'euros). L'IBPT, le régulateur du marché des télécommunications, a présenté en juillet des tarifs de gros basés sur les dépenses d'infrastructure, plus proches de la réalité. Pour Orange, ce qui importe surtout est la redevance due à Telenet pour l'utilisation de son réseau câblé; de leur côté, Telenet et Proximus jugent la proposition trop basse. L'IBPT annoncera les tarifs définitifs au début de 2020. Orange confirme ses prévisions pour l'exercice: légère croissance du CA, et Ebitda situé entre 285 et 305 millions d'euros. Il est d'ores et déjà clair qu'elles se réaliseront. La 5G fera bientôt son apparition. Alors qu'elle est en cours de déploiement dans plusieurs pays, chez nous, le calendrier des enchères n'est pas encore fixé, car Régions et communautés ne s'entendent pas sur la répartition des revenus. Elles n'auront de toute façon pas lieu avant l'été prochain. Une chose est sûre: les licences et l'infrastructure coûteront cher aux opérateurs. L'endettement net a reculé au troisième trimestre de 0,2%, à 248,4 millions d'euros, soit un peu plus de 0,8 fois l'Ebitda escompté pour 2019. Plus petit acteur du marché belge, Orange est actuellement le plus intéressant pour l'investisseur: à son rendement stable et intéressant s'ajoutent une trésorerie saine et une croissance certes modeste, mais certaine. Nous attendrions un recul pour étoffer nos positions; pour l'heure, nous recommandons de conserver le titre. Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BCours: 19,42Ticker: OBEL BBCode ISIN: BE0003735496Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,17 milliard EURC/B 2018: 31,7C/B attendu 2019: 29,7Perf. cours sur 12 mois: +39,6%Perf. cours depuis le 01/01: +12,6%Rendement du dividende: 2,6%