La communauté des investisseurs savait certes que l'exercice 2018-2019 (clos le 28/2) ne serait pas un grand millésime pour Südzucker. Mais les résultats provisoires (les résultats définitifs seront connus fin avril) n'en sont pas moins particulièrement décevants. Ce n'est donc pas un hasard si l'action est, une fois encore, proche de son niveau le plus bas des dix dernières années.
...

La communauté des investisseurs savait certes que l'exercice 2018-2019 (clos le 28/2) ne serait pas un grand millésime pour Südzucker. Mais les résultats provisoires (les résultats définitifs seront connus fin avril) n'en sont pas moins particulièrement décevants. Ce n'est donc pas un hasard si l'action est, une fois encore, proche de son niveau le plus bas des dix dernières années. Les résultats provisoires font état d'un chiffre d'affaires d'environ 6,75 millions d'euros. C'est pile au milieu de la fourchette de prévisions de 6,6 à 6,9 milliards d'euros, mais 3% de moins qu'en 2017-2018 (6,98 milliards d'euros). A 25 millions d'euros approximativement, le bénéfice opérationnel (Ebit) s'établit, lui, tout en bas de la fourchette de 25-125 millions d'euros annoncée. La chute du cours du sucre d'une année à l'autre a donc sur l'Ebit des répercussions nettement plus graves que prévu (au terme du premier semestre, l'Ebit avait diminué de moitié alors qu'à l'issue de l'exercice, les dégâts atteignent 94%). Le résultat opérationnel du troisième trimestre a été catastrophique, ce qui incite la direction à intervenir à nouveau. Les cash-flows opérationnels (Ebitda) devraient atteindre 350 millions d'euros environ, contre 758 millions encore pour l'exercice précédent.Le marché européen du sucre s'étant encore déprécié, Südzucker a procédé à une nouvelle réduction de valeur, d'environ 700 millions d'euros, sur ce segment. Le groupe a également acté pour 150 millions d'euros, dont 100 millions d'euros de réduction de valeur sur immobilisations, de charges de restructuration. Sans surprise, la direction réduit le dividende de plus de moitié - de 0,45 euro par action pour l'exercice 2017-2018 à 0,20 euro cette fois, du moins si le conseil d'administration et l'assemblée générale avalisent la proposition. La direction précise que les prévisions relatives à l'exercice 2019-2020 ont été réalisées dans un climat où les incertitudes dominent. Elle table pour l'heure sur un chiffre d'affaires compris entre 6,7 et 7 milliards d'euros, comparable à celui de l'exercice écoulé. L'Ebit devrait être situé dans une fourchette de 0 à 100 millions d'euros, un résultat qui évoque lui aussi les chiffres médiocres du dernier exercice. En cause, toujours : la faiblesse du cours du sucre - les prévisions font état d'une perte opérationnelle de 200 à 300 millions d'euros pour cette activité.Südzucker annonce toutefois un redressement significatif de son chiffre d'affaires et de son bénéfice à partir d'octobre. En d'autres termes, la situation va se dégrader davantage encore, avant de s'améliorer. Les prévisions tiennent compte de 100 millions d'euros d'économies. Avec 36 millions de tonnes de betteraves transformées par an, Südzucker est le premier producteur de sucre en Europe. L'entreprise est historiquement contrôlée par une coopérative de quelque 30.000 producteurs de betteraves sucrières, qui ont en main 56% des titres. Au cours de la dernière décennie, le groupe s'est diversifié dans le bioéthanol (via sa filiale cotée en Bourse Crop Energies, l'un des plus grands acteurs européens dans ce segment), les préparations à base de fruits (numéro 1 mondial), les concentrés de fruits (numéro 1 en Europe) et les spécialités (leader européen des pizzas surgelées, entre autres). Mais la faiblesse du cours du sucre continue à obérer les résultats.L'action s'échange toujours sous sa valeur comptable, mais son cours reste tributaire des mauvaises nouvelles. Notons toutefois qu'aucun plancher ne s'est formé. Nous continuons de penser que le potentiel haussier justifie une certaine patience et attendons tranquillement un redressement du titre, dont nous estimons qu'il interviendra cette année encore. Nous conseillons toujours d'acheter (rating 1B). Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BTicker: SZU GRCode ISIN: DE0007297004Marché: FrancfortCapit. boursière: 2,34 milliards EURC/B 2018-2019: 57C/B attendu 2018-2019: 43Perf. cours sur 12 mois: -13%Perf. cours depuis le 01/01: +1% Rendement du dividende: 1,8%