Producteur de préformes et de bouteilles en PET, Resilux se positionne derrière le numéro 1 absolu du secteur. Après l'affaire AirOLux, qui l'avait opposé au groupe néerlando-suisse AirOPack Technology, et la tentative amicale de Bain Capital, qui avait offert 195 euros par action avant de se rétracter, le calme semble aujourd'hui revenu. La reprise, à l'automne 2017, du groupe suisse Signode Industrial, spécialisé dans le recyclage du PET, a permis au producteur de Wetteren de se doter d'un nouveau pôle de croissance. Au vu des décisions cruciales prises depuis par l'Europe dans ce domaine, l'on comprend que le calendrier était quasi parfait. Le PET est une matière synthétique facile à recycler, que nombre de pays occidentaux récoltent déjà d'une faç...