Ce recul inattendu, quoique limité (-1,8%), est la conséquence d'un quatrième trimestre décevant, où le chiffre d'affaires (CA) s'est tassé de 6,5%, passant de 599,4 à 560,4 millions de couronnes suédoises (SEK). Le CA annuel s'est établi à 1,92 milliard SEK, contre 1,96 milliard en 2016. Après neuf mois, il affichait encore une hausse de 0,3%, à 1,36 milliard.
...

Ce recul inattendu, quoique limité (-1,8%), est la conséquence d'un quatrième trimestre décevant, où le chiffre d'affaires (CA) s'est tassé de 6,5%, passant de 599,4 à 560,4 millions de couronnes suédoises (SEK). Le CA annuel s'est établi à 1,92 milliard SEK, contre 1,96 milliard en 2016. Après neuf mois, il affichait encore une hausse de 0,3%, à 1,36 milliard.C'est en Scandinavie (-31,4%, à 82,1 millions SEK), le marché domestique de Doro, et au Royaume-Uni (-28,3%, à 72,2 millions SEK) que le CA s'est fortement contracté. La mise sur le marché de nouveaux produits par ses concurrents y ont affecté Doro. En base annuelle, le CA a reculé en Scandinavie de 5,8%, à 332,6 millions SEK, et au Royaume-Uni, de 10%, à 239,9 millions. La région DACH (Allemagne, Autriche, Suisse et Europe de l'Est) a, elle, enregistré au quatrième trimestre une croissance de son CA de 14,2%, à 179,5 millions SEK, en rythme annuel, grâce à laquelle la croissance annuelle s'est établie à 12,9% (522,4 millions SEK). Les autres pays européens ont fait état d'une croissance modeste au dernier trimestre (+1,9%, à 129,9 millions SEK), mais d'un recul du CA annuel de 5,3%, à 437 millions, par rapport à 2016. En Amérique du Nord, Doro semble avoir renoué avec la croissance au quatrième trimestre (+1,1%, à 28,4 millions SEK), mais le CA annuel est nettement moins bon que le précédent (-49,4%, à 96,1 millions). Le segment Doro Care affiche la croissance la plus vigoureuse: +17,2%, à 70,9 millions SEK, dont 48,5 millions de revenus récurrents. En base annuelle, le CA y a augmenté de 31,7%, à 276,6 millions SEK. Le nombre d'abonnés est passé de 118.000 à 126.000. Un tableau mitigé, donc, qui a fortement déçu le marché, puisque le cours de l'action a reflué à son plus faible niveau depuis 2014. Soulignons cependant que Doro, emmené par une nouvelle équipe de direction, oeuvre à l'accroissement de sa rentabilité. L'an dernier, son bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est redressé de 47,7 à 92 millions SEK - cela dit, en 2016, les charges de restructuration s'étaient élevées à 20,6 millions SEK. La marge d'Ebit a doublé à 4,8% (6,1% au quatrième trimestre). Le bénéfice net s'est hissé de 31 à 66,5 millions SEK, ou de 1,33 à 2,83 SEK par action. Le titre s'est toutefois redressé à l'annonce du remplacement du dividende par un programme de rachat d'actions propres à hauteur de 25 millions SEK qui court jusqu'au 26avril - le montant correspond au versement brut de l'an dernier (une couronne par action). La dette nette a reculé l'an dernier de 149,5 à 102,9 millions SEK. Pour 2018, Doro s'attend à un CA compris entre 1,9 et 2,1 milliards SEK et à un Ebit en hausse, à 100 - 140 millions. La croissance annuelle de Doro est ressortie à 17,6% entre 2010 et 2017, mais celle-ci ralentit depuis deux ans. Le groupe s'est fixé de nouveaux objectifs, et notamment de devenir leader technologique dans le segment des téléservices aux seniors. Il a étoffé sa palette de services, qui devraient livrer à terme 30% du CA. Doro vise une croissance annuelle de 10%, acquisitions comprises, et à plus long terme, un Ebit de 8% au minimum.Malgré le récent redressement de son cours, l'action Doro déçoit. La nouvelle direction du groupe insuffle néanmoins une nouvelle dynamique. Par ailleurs, la valorisation de Doro est intéressante, à 13,1 fois le bénéfice attendu et 6,8 fois le rapport entre la valeur de l'entreprise (EV) et le cash-flow d'exploitation (Ebitda) escompté pour 2018. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 41,75 SEK Ticker : DORO SSCode ISIN : SE0000215493Marché : Stockholm C/B 2017 : 14,8 C/B attendu 2018 : 13,1Perf. cours sur 12 mois : -18 %Perf. cours depuis le 01/01 : -4,5 %Rendement du dividende : -