A l'issue du dernier trimestre de 2017, IBM avait enfin pu faire rapport d'une hausse de son chiffre d'affaires (CA). Cela n'était plus arrivé depuis six années. Cette tendance s'est confirmée au premier trimestre écoulé, puisque le CA s'est accru de 5,1% en glissement annuel, à 19,07 milliards de dollars. C'est plus de 200 millions de dollars au-delà du consensus. Mais cette croissance découle presque exclusivement de la faiblesse du dollar. Sans cet effet devise positif, le CA serait resté inchangé. Or l'institut de recherche Gartner a pronostiqué pour cette année une hausse des dépenses globales en IT de plus de 6%. Selon Gartner, certains segments d'IBM devraient faire encore mieux, comme les Logiciels (+11%) et les services IT (+7%).
...