Durant le second semestre, le ciel s'est de plus en plus assombri, pour les actionnaires de Recticel. Pendant une année environ, le producteur de mousse de polyuréthane avait bénéficié de la conjoncture favorable en Europe - à l'exception du Royaume-Uni. Mais il a vu son chiffre d'affaires (CA) reculer de 4,1%, de 356 à 341,3 millions d'euros, au troisième trimestre. Entre octobre et décembre, ce fut pire: le repli fut de 7,1%, de 378 à 351,1 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice, le CA a cédé 0,9%, passant de 1,461 à 1,448 milliard d'euros, alors qu'il s'était accru de 4% durant le premier semestre. A cours de change constants, le CA aurait été équivalent à celui de 2017.
...

Durant le second semestre, le ciel s'est de plus en plus assombri, pour les actionnaires de Recticel. Pendant une année environ, le producteur de mousse de polyuréthane avait bénéficié de la conjoncture favorable en Europe - à l'exception du Royaume-Uni. Mais il a vu son chiffre d'affaires (CA) reculer de 4,1%, de 356 à 341,3 millions d'euros, au troisième trimestre. Entre octobre et décembre, ce fut pire: le repli fut de 7,1%, de 378 à 351,1 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice, le CA a cédé 0,9%, passant de 1,461 à 1,448 milliard d'euros, alors qu'il s'était accru de 4% durant le premier semestre. A cours de change constants, le CA aurait été équivalent à celui de 2017. Dans certains segments, la contraction du CA a été très importante. Le CA du pôle Confort du sommeil, déjà en déclin, a reculé au quatrième trimestre de 10,2%, passant de 68,9 à 61,9 millions d'euros; sur l'exercice, il a fléchi de 10,4% (de 272,1 à 243,8 millions d'euros). Ce pôle a réalisé les moins bonnes ventes. Il faut dire que l'été dernier, particulièrement chaud, n'a pas incité les foules à faire du shopping. Le pôle Mousses souples a lui aussi été affecté sévèrement (-9,1% de CA) au dernier trimestre de 2018, mais sur l'intégralité de l'exercice, le recul des ventes est limité (-0,7%, de 626,1 à 621,5 millions d'euros) grâce aux mousses techniques, dont le CA a progressé de 2,5%. Le pôle Automobile fut le plus lucratif du groupe en 2017 et au premier semestre de 2018 (+12,8%), mais les ventes ont régressé de 4,9% au second semestre. Cela dit, c'est l'unique segment de Recticel à avoir enregistré une croissance des ventes en 2018, avec +3,9% (de 350,4 à 363,9 millions d'euros). Or, Recticel recherche un acheteur pour cette division. Le groupe a finalisé la vente de sa participation dans la joint-venture Proseat (Automobile Seating). Pour le segment Interiors, aucun acquéreur n'a encore été trouvé - la direction de Recticel a d'ailleurs déclaré que c'est pour elle un réel défi, dès lors que le marché de l'automobile n'a cessé de se dégrader. Dans le pôle Isolation enfin, si les volumes demeurent importants, le CA s'est tassé de 3,3% au second semestre, mais de seulement 2,1% au quatrième trimestre. Le recul du CA de 0,4%, de 272,3 à 271,2 millions d'euros, sur l'ensemble de l'exercice, y est peu marqué. Les cash-flows opérationnels récurrents (autrement dit, l'Ebitda dont sont exclus les éléments exceptionnels, ou le Rebitda) de Recticel se sont encore appréciés au premier semestre (de 12,1%), mais à l'issue de l'exercice, ils affichaient un recul de 1,6% (de 105,5 à 103,8 millions d'euros; -14,1% au second semestre), en glissement annuel. Le Confort du sommeil est le maillon faible du groupe: le Rebitda est passé de 15,1 à 6,8 millions d'euros. Recticel a allégé sa dette, de 122,9 millions d'euros fin 2017 à 100,2 millions d'euros fin 2018. Bien que les circonstances de marché ne lui soient pas favorables, le groupe a relevé le dividende de 0,22 à 0,24 euro par action parce qu'il pronostique pour l'exercice 2019 un Rebitda ajusté supérieur à celui du précédent. Ni les chiffres de 2018 ni les perspectives pour 2019 de Recticel n'ont convaincu les marchés. Son titre n'a dès lors pas, ou que peu, contribué au redressement des marchés d'actions de ce début d'année. A 11,5 fois le bénéfice escompté pour 2019 et à moins de 5 fois le rapport attendu entre la valeur d'entreprise (EV) et l'Ebitda, le cours de Recticel intègre toutefois déjà les incertitudes. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 6,53 eurosTicker: REC BBCode ISIN: BE0003656676Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 361 millions EURC/B 2018: 12C/B attendu 2019: 11,5Perf. cours sur 12 mois: -31%Perf. cours depuis le 01/01: +2%Rendement du dividende: 3,7%