Recticel a déçu les investisseurs avec son trading update pour le premier trimestre. Les chiffres annuels 2015 font certes état d'une croissance du chiffre d'affaires du groupe de 5,1%, à 1,03milliard EUR, mais au premier trimestre de cette année, ce chiffre d'affaires n'a augmenté que légèrement (+0,6%). En raison certes d'un effet de change négatif de -0,8%. C'est clairement inférieur à l'estimation moyenne des analystes. L'Isolation fut à nouveau la surprise positive, avec +2,8%, contrairement à la Mousse souple (-1,5%) et au Confort du sommeil (-0,1%). Pour l'ensemble de l'exercice, le producteur de mousses en polyuréthane table sur un chiffre d'affaires...

Recticel a déçu les investisseurs avec son trading update pour le premier trimestre. Les chiffres annuels 2015 font certes état d'une croissance du chiffre d'affaires du groupe de 5,1%, à 1,03milliard EUR, mais au premier trimestre de cette année, ce chiffre d'affaires n'a augmenté que légèrement (+0,6%). En raison certes d'un effet de change négatif de -0,8%. C'est clairement inférieur à l'estimation moyenne des analystes. L'Isolation fut à nouveau la surprise positive, avec +2,8%, contrairement à la Mousse souple (-1,5%) et au Confort du sommeil (-0,1%). Pour l'ensemble de l'exercice, le producteur de mousses en polyuréthane table sur un chiffre d'affaires supérieur (non spécifié) et sur une hausse du cash-flow opérationnel récurrent (hors éléments exceptionnels _ REBITDA) de quelque 10%. L'an dernier, le REBITDA avait encore augmenté de 26,4%, à 81,9millions EUR. Ce qui suppose un redressement de la marge de REBITDA de 5,1 à 6,2%. Le bénéfice opérationnel récurrent (REBIT) a progressé de 50%, à 44,9millions EUR ou une marge de REBIT de 3,4% (contre 2,4%). Une perte nette s'est mutée en un bénéfice net de 4,5millions EUR (0,10EUR par action) et le groupe a présenté un dividende de 0,14EUR brut par action (contre 0,20EUR en 2014). La grande nouvelle des douze derniers mois concernant le producteur de mousses en polyuréthane était indubitablement son (importante) augmentation de capital juste avant l'été 2015; 23,7 millions de nouveaux titres ont été placés au prix unitaire de 3,2EUR (rapport de 4nouveaux titres par 5anciens). Recticel a ainsi levé 75,9millions EUR, mais cela suppose que le nombre d'actions est passé de 29,7 à 53,4millions. Avec cette augmentation de capital, Recticel peut bien sûr avant tout alléger considérablement sa charge de dettes. Fin mars, la dette financière nette s'était allégée à 115,4millions EUR, contre 189,5millions EUR le 31mars 2015 et 123millions EUR à la fin de l'an dernier. En outre, le groupe peut enfin investir davantage, comme en marketing, pour son département en forte croissance Geltex. Sans compter l'amélioration des organisations, les synergies et autres opérations. La faiblesse conjoncturelle en Europe a freiné la rentabilité de Recticel, qui réalise plus de 90% de son chiffre d'affaires sur le Vieux Continent. Avec 100sites dans 28pays, il compte parmi les trois plus grands producteurs mondiaux de mousse de polyuréthane, mais avec une très grande concentration en Europe, donc. Ses activités se répartissent en quatre divisions: Mousse souple (43% du chiffre d'affaires 2015; production de blocs de mousse pour des applications dans le secteur de l'ameublement, notamment), Confort du sommeil (20%; plusieurs marques de matelas et de confort de sommeil réputées comme Beka, Lattoflex, Bultex, Schlaraffia, etc.), Isolation (17%; panneaux d'isolation thermique pour bâtiments) et Automobile (20%; revêtement des tableaux de bord, panneaux de portes et coussins de sièges). Les chiffres du premier trimestre ne sont pas convaincants. Qui plus est, la hausse des prix pétroliers pourrait exercer une pression sur les marges pendant le restant de l'année. Nous ne prévoyons donc pas que l'action excellera comme l'année dernière après l'augmentation de capital. D'où l'abaissement du conseil. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B