Grâce à un bon deuxième semestre, RealDolmen a pu boucler une année satisfaisante en 2015/2016. Après plusieurs échecs, la société a décidé de se concentrer sur le marché des PME en Belgique et au Luxembourg. Elle connaît très bien ce marché et y décèle suffisamment d'opportunités. Le bénéfice net symbolique de 2014/2015, attribuable à l'arrêt des activités françaises, s'est mué en un bénéfice de 10,7millions EUR. Le premier trimestre du nouvel exercice 2016/2017 (avril-juin) a bien commencé, avec une hausse du chiffre d'affaires de 15,5% sur une base annuelle, à 59,06millions EUR. La seule nuance est cependant que chacun des contrats peut occ...

Grâce à un bon deuxième semestre, RealDolmen a pu boucler une année satisfaisante en 2015/2016. Après plusieurs échecs, la société a décidé de se concentrer sur le marché des PME en Belgique et au Luxembourg. Elle connaît très bien ce marché et y décèle suffisamment d'opportunités. Le bénéfice net symbolique de 2014/2015, attribuable à l'arrêt des activités françaises, s'est mué en un bénéfice de 10,7millions EUR. Le premier trimestre du nouvel exercice 2016/2017 (avril-juin) a bien commencé, avec une hausse du chiffre d'affaires de 15,5% sur une base annuelle, à 59,06millions EUR. La seule nuance est cependant que chacun des contrats peut occasionner de nombreuses fluctuations sur une base trimestrielle. C'est notamment le cas dans le segment du Hardware, où le chiffre d'affaires est certes plus élevé, mais les marges très faibles. Ce qui illustre aussi que la valeur ajoutée du reporting trimestriel soit plutôt limitée pour une entreprise comme RealDolmen. L'écart entre les résultats du premier trimestre et les prévisions pour l'année en témoignent parfaitement. Les activités n'ont été articulées qu'autour de deux entités. IT&Business Consulting regroupe les projets sur mesure, la location de personnel et les applications propres. Cette division a vu son chiffre d'affaires progresser de 8% au premier trimestre, à 26,56millions EUR. La direction prévoit que le chiffre d'affaires de ce pôle augmentera légèrement sur l'exercice, de même que la marge bénéficiaire. IT&Business Support gère la vente de produits et licences de tiers, l'IT outsourcing et les activités de cloud-computing. Malgré une hausse du chiffre d'affaires trimestriel de cette division de 22,5%, à 32,5millions EUR, RealDolmen prévoit un chiffre d'affaires stable pour l'ensemble de l'exercice. La marge bénéficiaire sera en revanche légèrement moins élevée du fait des coûts plus élevés. Dans ses rapports trimestriels, RealDolmen ne publie pas de bénéfice, mais cette fois, le groupe a donné une indication pour l'année. Les investisseurs devront se contenter d'une prévision assez vague, cependant: le chiffre d'affaires devrait être "légèrement supérieur" cette année. Ce chiffre d'affaires a progressé l'an dernier (2015/2016) de 5,7%, à 236,2millions EUR. La marge bénéficiaire fluctuera autour de 5%, contre 4,5% l'an dernier. En principe, à l'assemblée générale des actionnaires, une augmentation du dividende sera proposée. RealDolmen propose de verser 3,5millions EUR. Répartis sur près de 5,21millions de titres, cela représente un dividende de 0,67EUR, et donc un progrès notable par rapport à l'an dernier (0,29EUR). Au cours actuel, le rendement de l'action est légèrement inférieur à 3% (brut). RealDolmen disposait au 31mars d'une position liquide nette de 23,4millions EUR (ou près de 4,5EUR par action).ConclusionLa croissance du chiffre d'affaires est certes réjouissante, mais les prévisions pour l'année rappellent que toute euphorie est exclue. À 0,8fois la valeur comptable et moins de 12fois le bénéfice escompté, l'action est toujours bon marché. Du fait du manque de croissance et des faibles marges, RealDolmen ne peut cependant pas prétendre à une valorisation nettement plus élevée.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B