L'action Adidas, qui compte traditionnellement parmi les fleurons de la Bourse allemande et donc aussi des indices européens, voit son cours fluctuer depuis un an - ce fut d'abord en raison de l'éclatement de la pandémie de Covid-19 puis, début 2021, en raison de turbulences en Chine.
...

L'action Adidas, qui compte traditionnellement parmi les fleurons de la Bourse allemande et donc aussi des indices européens, voit son cours fluctuer depuis un an - ce fut d'abord en raison de l'éclatement de la pandémie de Covid-19 puis, début 2021, en raison de turbulences en Chine. Comme son grand rival Nike, le géant allemand du sport a renoncé à s'approvisionner en coton de la province chinoise du Xinjiang, où la minorité ouïghoure est victime de travail forcé. Après quoi Beijing a appelé au boycott d'Adidas sur les réseaux sociaux. Si les résultats du 1er trimestre n'en portent pas la marque (les ventes ont augmenté de 156% sur un an, mais la base de comparaison est très favorable au groupe, puisque la Chine, berceau du Covid-19, avait signé un très mauvais 1er trimestre en 2020), ceux du 2e trimestre bien (contraction du CA en Chine, à la différence des autres régions). D'où le recul de l'action après la publication du rapport semestriel. Juste avant, le titre avait pourtant dépassé le niveau qui était le sien avant la crise sanitaire, pour atteindre un sommet historique, à la grande joie des actionnaires du holding GBL; Adidas est la principale participation de la société de portefeuille belge, laquelle a vu son cours franchir la barre des 100 euros pour la première fois de son histoire. Les chiffres de vente de la (Grande) Chine ont reculé de 16% (c'est plus qu'attendu) au 2e trimestre, à 1,40 milliard d'euros, tandis que l'Europe et l'Amérique du Nord connaissaient un redressement spectaculaire, de respectivement +99%, à 1,77 milliard d'euros, et +87%, à 1,16 milliard. Le CA consolidé du trimestre a atteint 5,08 milliards d'euros, soit 51% de plus qu'un an plus tôt (3,35 milliards d'euros durant le trimestre "corona") et même 55% de plus à cours de change constants, battant de 2% le consensus. A 543 millions d'euros, le bénéfice d'exploitation (Ebit) est lui aussi bien supérieur à celui du 2e trimestre de 2020 (263 millions d'euros); il a également surpris positivement les analystes. A 10,7%, la marge d'Ebit (Ebit/CA) est en bonne voie pour renouer avec ses niveaux d'avant-crise (12-14%). Quant au bénéfice par action, il s'est établi à 1,93 euro, dépassant le consensus; au 2e trimestre de 2020, il n'y avait pas eu de bénéfice mais une perte de 1,13 euro par action. Comme Nike, Adidas profite depuis plusieurs années de l'engouement pour "l'athleisure", cette mode qui consiste à intégrer des articles de sport (vêtements, baskets) ou très décontractés dans les tenues de tous les jours. Le marché attendait avec impatience que le CEO d'Adidas, Kasper Rorsted, communique ses nouvelles prévisions de CA. Et il a été déçu: le relèvement n'est que modeste, d'une fourchette de 17-19%, à 20%. Autrement dit, la croissance devrait se limiter à 7% au 2e semestre. Ces estimations prudentes tiennent compte de la situation en Chine et des problèmes d'approvisionnement au Vietnam.Adidas vient d'annoncer qu'il cède sa filiale Reebok au groupe américain Authentic Brands pour 2,1 milliards d'euros.Adidas reste un titre de croissance d'une grande qualité et un incontournable sur le marché européen. Mais sa valorisation est élevée, à 30 fois le bénéfice attendu en 2022 et avec une valeur d'entreprise correspondant à 16 fois le cash-flow d'exploitation escompté en 2022, et surtout au regard de la modeste croissance annoncée pour le 2e semestre. Nous abaissons notre conseil et allégeons notre position dans le portefeuille modèle, au profit de valeurs qui nous semblent susceptibles de nous surprendre davantage dans les 12 à 18 mois. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ACours: 313,80 eurosTicker: ADS GYCode ISIN: DE000A1EWWW0Marché: FrancfortCapit. boursière: 62,82 milliards EURC/B 2020: 62C/B attendu 2021: 40Perf. cours sur 12 mois: +27%Perf. cours depuis le 01/01: +5%Rendement du dividende: 1%