Le producteur américain de semi-conducteurs est principalement actif dans le segment des puces pour appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes. Longtemps, le groupe a pu opérer seul dans cette niche, mais cette ère est désormais révolue. Qualcomm dispose certes encore d'une part de marché de 66% mais il doit partager le gâteau avec davantage d'opérateurs à présent. En 2015, la direction a déjà dû abaisser les prévisions pour l'exercice en cours jusque trois fois. Dans le segment inférieur des appareils mobiles, de plus en plus de clients optent pour des semi-conducteurs meilleur marché. Le groupe taïwanais MediaTek porte particulièrement préjudice à Qualcomm. Le segment...