71,84 USD - 2C Accumuler
...

71,84 USD - 2C AccumulerQualcomm peut se targuer d'un excellent exercice 2013, mais le 1er semestre de 2014 s'annonce difficile. L'entreprise technologique américaine profite surtout de la croissance mondiale du trafic de données mobiles et des ventes d'appareils mobiles. La majeure partie du chiffre d'affaires (CA) du groupe (près de 70%) provient de la vente de chipsets combinés pour smartphones et tablettes. L'activité qui génère le plus de bénéfices est cependant liée aux propriétés intellectuelles. Qualcomm possède en effet plusieurs brevets sur divers protocoles mobiles utilisés dans les smartphones et tablettes. Chaque fois qu'un fabricant vend un appareil qui fait appel à cette technologie, il doit verser une indemnité à Qualcomm. Les revenus des licences sont basés sur le prix de vente des appareils. Cette activité est hébergée dans la division Qualcomm Technology Licensing. Or la tendance est aux smartphones moins chers. Le segment supérieur du marché est certes toujours en croissance, mais cela n'empêchera pas le CA de subir l'impact de l'arrivée de nouveaux modèles dans les tranches de prix inférieures. Qualcomm a publié des résultats légèrement supérieurs aux attentes pour le dernier trimestre de l'exercice fiscal 2012-2013. Le prix de vente moyen s'est maintenu à 230 USD au cours du trimestre écoulé. Le CA a progressé d'un tiers sur une base annuelle à 6,48 milliards USD, s'établissant ainsi du côté supérieur de la fourchette des prévisions de la direction. Par rapport au 3e trimestre, le gain se monte à 3,8%. Le bénéfice net a augmenté de 18% sur une base annuelle, à 1,5 milliard USD. Bénéfices et CA ont grossi respectivement de 21% et 30% sur l'ensemble de l'exercice. Pour 2014, le groupe prévoit un recul du prix de vente à 223 USD en moyenne (216 à 230 USD) sur l'ensemble de l'exercice. Les prévisions de CA pour le trimestre en cours s'établissent entre 6,3 et 6,9 milliards USD, alors que les analystes tablent sur 7 milliards USD en moyenne. Cette tendance devrait se poursuivre, ce qui amène la direction à prévoir un CA de 26 à 27,5 milliards USD pour 2014. Le point médian de cette fourchette implique donc une croissance des ventes de seulement 8%. De même, le bénéfice prévu pour le 1er trimestre (1,1 à 1,2 USD par action) est nettement en deçà des attentes de 1,28 USD des analystes. On remarquera que le concurrent Nvidia a délivré à peu près le même message dès le lendemain. Cela dit, Qualcomm mise notamment sur une baisse des dépenses opérationnelles et une limitation du nombre de nouveaux projets en recherche et développement. De même, le lancement de Long Term Evolution (le nouveau standard pour la communication mobile) en Chine doit donner une nouvelle impulsion à la croissance. Les rachats d'actions propres ont cependant entraîné une hausse du bénéfice par action. Qualcomm prévoit ainsi un bénéfice compris entre 4,95 et 5,15 USD par action pour 2014. La correction boursière consécutive à la publication des résultats trimestriels n'a pas duré, et la limite d'achat fixée pour le portefeuille modèle n'a malheureusement pas été atteinte. Avec une ascension de 15% cette année, Qualcomm est pourtant un retardataire, à la fois par rapport à la plupart de ses concurrentes (Philadelphia Semiconductor Index ou SOXX) et par rapport au marché au sens large. Chiffre d'affaires et bénéfice ayant progressé à un rythme plus élevé, la valorisation de l'action a baissé. En cause : la perspective d'un ralentissement de la croissance du CA en 2014. Celle-ci devrait cependant être partiellement compensée par une baisse des coûts. En outre, le rachat d'actions propres, le dividende et la position financière confortable vont soutenir l'action. Nous sommes prêts à réagir au moindre repli (2C).