Il y a quelques semaines, nous indiquions que l'issue du litige sur les brevets avec Apple allait dicter l'évolution de l'action Qualcomm à court terme. Et en effet, la conclusion d'un accord entre les deux parties a permis au titre de gagner près de 50% - une envolée cependant passagère. La rhétorique guerrière qui caractérisait les échanges entre Qualcomm et Apple ne laissait pas présager de solution aussi rapide, mais la firme à la pomme a été contrainte de mettre de l'eau dans son vin car elle devait produire rapidement une version 5G de l'iPhone pour donner un coup de pouce aux ventes de son produit phare. L'entreprise avait placé tous ses espoirs dans Intel, mais le fabricant de semi-conducteurs a renoncé à produire des puces 5G. Faire appel à Huawei ...