Ces dernières semaines, tumultueuses en Bourse, Qualcomm a vu le cours de son action perdre quasi tout ce qu'il avait gagné depuis l'automne. C'est dommage, car le fabricant de semi-conducteurs avait le vent en poupe depuis la Journée des investisseurs de novembre. Il avait formulé des prévisions à long terme supérieures aux attentes, et ses derniers résultats trimestriels en date étaient à l'avenant. Le chiffre d'affaires (CA) s'est en effet accru de 30%, à 10,7 milliards de dollars, dépassant le consensus (10,43 milliards). A 3,23 dollars, le bénéfice par action a lui aussi agréablement surpris (consensus: 3 dollars). Pour le trimestre en cours, Qualcomm vise un CA de 10,2-11 milliards de dollars, pour un consensus de 9,54 milliards, et un bénéfice par ...

Ces dernières semaines, tumultueuses en Bourse, Qualcomm a vu le cours de son action perdre quasi tout ce qu'il avait gagné depuis l'automne. C'est dommage, car le fabricant de semi-conducteurs avait le vent en poupe depuis la Journée des investisseurs de novembre. Il avait formulé des prévisions à long terme supérieures aux attentes, et ses derniers résultats trimestriels en date étaient à l'avenant. Le chiffre d'affaires (CA) s'est en effet accru de 30%, à 10,7 milliards de dollars, dépassant le consensus (10,43 milliards). A 3,23 dollars, le bénéfice par action a lui aussi agréablement surpris (consensus: 3 dollars). Pour le trimestre en cours, Qualcomm vise un CA de 10,2-11 milliards de dollars, pour un consensus de 9,54 milliards, et un bénéfice par action de 2,8-3 dollars, bien au-delà des attentes moyennes (2,48 dollars). Au cours de l'exercice précédent, achevé en septembre, Qualcomm a réalisé un CA de 33,56 milliards, en hausse de 43% par rapport à l'exercice antérieur. Cette progression, le groupe la doit en partie à la base de comparaison relativement favorable (2020, année de crise), mais également à sa stratégie. Pour preuve: même au cours de cet exercice-ci, le CA devrait augmenter de 25%, alors que la base de comparaison (robuste année 2021) paraît moins avantageuse. Si la direction est optimiste, c'est parce que le groupe est actif sur des marchés en croissance. Les entreprises de télécom, pour ne citer qu'elles, sont au début d'un vaste cycle d'investissements. Pendant longtemps, Qualcomm s'est surtout concentré sur les semi-conducteurs pour appareils mobiles (Snapdragon) destinés au segment supérieur du marché. Il est toutefois demeuré fort dépendant d'un petit nombre de clients. En outre, la concurrence, dans le segment, s'est intensifiée, et de grands fabricants de smartphones se sont même mis à produire leurs propres puces. Ainsi l'année prochaine Qualcomm ne fournira-t-il plus à Apple que 20% des puces que l'entreprise à la pomme utilise. Par ailleurs, la Chine, marché important pour le groupe, entend produire d'ici à 2025 sur son propre sol 70% de ses besoins en semi-conducteurs. Ceux pour appareils mobiles assurent néanmoins encore près de la moitié du CA du groupe et selon la direction, le segment connaîtra une croissance annuelle moyenne de 12% au cours des années qui viennent. Le CA de l'Internet des objets (IoT) passera de 5 milliards de dollars en 2021 à 9 milliards en 2024. Par le biais d'acquisitions, Qualcomm souhaite se développer fortement dans le segment des semi-conducteurs pour le secteur automobile. Le CA y passerait de moins d'un milliard de dollars en 2021 à 3,5 milliards en 2026 et 8 milliards en 2030. Le groupe a dégagé un cash-flow disponible de 8,65 milliards de dollars en 2020/21 et de 1,5 milliard au 1er trimestre de 2021/22. Il disposait de 11,3 milliards de dollars de liquidités, pour une dette nette de 4,4 milliards, fin 2021. L'année dernière, il a consacré 3 milliards de dollars au versement des dividendes et 3,4 milliards au rachat de ses actions. Il a relevé le dividende trimestriel de 0,68 à 0,75 dollar par action. Les actions du secteur sont sous pression. C'est le moment d'acquérir celles qui, comme Qualcomm, sont injustement sanctionnées. Qualcomm, qui génère d'abondants cash-flows, affiche des marges élevées et un bilan sain, accroîtra encore la rétribution des actionnaires. Son action se négocie à un peu plus de 4 fois le CA et à 13 fois à peine le bénéfice escomptés pour l'exercice. Nous relevons notre conseil. Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 153,07 dollarsTicker: QCOM USMarché: New York Stock ExchangeCode ISIN: US7475251036Capit. boursière: 172,4 milliards USDC/B 2021: 17,5C/B attendu 2022: 13Perf. cours sur 12 mois: +14%Perf. cours depuis le 01/01: -18%Rendement du dividende: 2%