Le marché a réagi défavorablement pour la deuxième fois consécutive à un rapport de résultats de PureCircle, le leader de marché dans la production et la commercialisation d'édulcorants naturels à faible teneur en calories issus de feuilles de stévia. Il ressort des chiffres partiels relatifs au second semestre de l'exercice 2015 (période comprise entre janvier et juin; chiffres complets le 21 septembre) que le chiffre d'affaires (CA) s'est accru au 2e semestre de 26%, à au moins 84 millions USD, contre 66,1 millions USD l'an dernier. Sur base annuelle, ce chiffre nous amène à un CA minimal de 127 millions USD, contre une prévision moyenne des analystes de 135 millions USD. Circonstance atténuante : ...

Le marché a réagi défavorablement pour la deuxième fois consécutive à un rapport de résultats de PureCircle, le leader de marché dans la production et la commercialisation d'édulcorants naturels à faible teneur en calories issus de feuilles de stévia. Il ressort des chiffres partiels relatifs au second semestre de l'exercice 2015 (période comprise entre janvier et juin; chiffres complets le 21 septembre) que le chiffre d'affaires (CA) s'est accru au 2e semestre de 26%, à au moins 84 millions USD, contre 66,1 millions USD l'an dernier. Sur base annuelle, ce chiffre nous amène à un CA minimal de 127 millions USD, contre une prévision moyenne des analystes de 135 millions USD. Circonstance atténuante : le dollar américain (USD), qui a pris pas mal de hauteur l'an dernier, et grignoté 5 millions USD du CA annuel. Cette croissance demeure cependant impressionnante et est portée, au niveau mondial, par le groupe toujours plus vaste de produits - entretemps plus de 6500 - qui intègrent désormais la stévia. La pression sur la marge bénéficiaire brute s'est confirmée, comme prévu, au second semestre, en raison d'un déficit temporaire de feuilles de stévia, découlant d'une demande plus élevée que prévu. Sur base annuelle, le bénéfice brut s'est ainsi échoué à 40 millions USD (+9%), et la marge de bénéfice brute a reculé à 31,4%, contre 36,3% l'an dernier et 33,5% après 6 mois. Le cash-flow opérationnel (EBITDA) a progressé de 16%, à 25 millions USD, et le bénéfice net de 74%, à 4 millions USD (perte nette au 1er semestre de 0,9 million USD). PureCircle continue, en tant que leader de marché, de miser pleinement sur le renouveau technologique. En décembre 2014, le marché a été informé du développement de Sigma-D, un nouvel édulcorant né de la plateforme innovante stévia 3.0 TM et spécifiquement développé pour réduire le nombre de calories contenues dans les produits laitiers comme le yaourt, le pudding et le lait chocolaté. Récemment, Sigma-T, un nouvel édulcorant pour le thé, lui a emboîté le pas. Un marché important s'il en est, car au niveau mondial, le thé est, derrière l'eau, la boisson la plus consommée. Dans les deux cas, il s'agit d'une nouvelle génération d'édulcorants à base de stévia, dont les sensations de goût se rapprochent davantage encore de celles du sucre, tout en réduisant l'apport calorique. Pour les 5 prochaines années, PureCircle table sur une croissance annuelle de son CA de 30% et une augmentation de sa marge de bénéfice brute à 50%. S'il concrétise cet objectif, son CA devrait progresser en 2020 à 400-450 millions USD. Pour cela, un budget d'investissement de 42 millions USD a été dégagé : 34 millions USD pour l'accroissement de la capacité de production (opérationnelle dans 2 ans; capacité actuelle engendre 250 à 300 millions USD de CA) et 8 millions USD pour des projets d'innovation. Le financement est assuré depuis l'augmentation de capital réalisée en octobre 2014, qui a permis de lever 43 millions USD par l'émission de 5 millions de nouveaux titres (3% de dilution) à 550 pence par action. Notons la récente désignation de deux membres du conseil d'administration, Mitch Adamek et le Belge Guy Wollaert, connus pour leurs états de service chez PepsiCo et Coca-Cola. ConclusionBien que la valeur ne soit pas encore bon marché, avec un rapport valeur d'entreprise (EV)/ cash-flow opérationnel attendu (EBITDA) 2016 de 26 et un cours/bénéfice de 48, nous la recommandons à l'achat en raison du potentiel de ce marché en plein essor.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B