Jusqu'à récemment, dans le paysage belge des télécommunications, deux acteurs (Proximus et Telenet) se partageaient le segment des applications large bande comme Internet et la télévision numérique. Après la libéralisation du câble, Orange Belgium (ex-Mobistar) est venu les rejoindre. Proximus souffre relativement moins de cette nouvelle concurrence, mais il n'est évidemment pas tout à fait immunisé contre ses effets. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires (CA) domestique est resté pour ainsi dire inchangé, à 1,1 milliard d'euros. Le CA du groupe, à 1,44 milliard d'euros, est cependant de 3,2% inférieur à celui de la même période un an plus tôt. Le repli constaté entre juillet et septembre est attribuable à la filiale internationale BICS. Ce groupe prest...