Les chiffres trimestriels et annuels de l'opérateur de télécoms belge sont conformes aux attentes. Le marché tablait sur une légère augmentation du chiffre d'affaires (CA) et du bénéfice, et Proximus ne l'a pas déçu. Le CA a progressé de 0,7% sur une base annuelle à 4,41 milliards d'euros. Mais ce montant n'inclut pas les revenus de sa filiale très volatile BICS (qui regroupe ses activités de carrier ou grossiste qui consistent à assurer le bon acheminement des communications téléphoniques à l'échelle internationale). Le cash-flow opérationnel ou EBITDA a progressé de 3,6%, à 1,8 milliard d'euros. Les charges de personnel ont reculé de 3,5% en raison de départs spontanés. Dans le cadre du plan précédemment finalisé, le nombre de sala...