En septembre 2019, Prosus a été introduit à la Bourse d'Amsterdam par le groupe sud-africain Naspers, qui signe l'un des plus beaux parcours boursiers de la décennie écoulée. Fondé en 1915 sous le nom De Nationale Pers, Naspers est devenu un véritable conglomérat. L'une des décisions les plus importantes de son histoire a été l'achat, pour 32 millions de dollars, de 46,5% de Tencent Holdings en mai 2001, au moment de l'éclatement de la bulle internet. La société technologique chinoise, désormais le premier acteur mondial des jeux en réseau, contrôle la moitié du marché en ligne chinois grâce à sa plateforme WeChat, lancée en 2011, qui compte un milliard d'utilisateurs actifs chaque mois. Naspers (Prosus) reste, de loin, le principal actionna...

En septembre 2019, Prosus a été introduit à la Bourse d'Amsterdam par le groupe sud-africain Naspers, qui signe l'un des plus beaux parcours boursiers de la décennie écoulée. Fondé en 1915 sous le nom De Nationale Pers, Naspers est devenu un véritable conglomérat. L'une des décisions les plus importantes de son histoire a été l'achat, pour 32 millions de dollars, de 46,5% de Tencent Holdings en mai 2001, au moment de l'éclatement de la bulle internet. La société technologique chinoise, désormais le premier acteur mondial des jeux en réseau, contrôle la moitié du marché en ligne chinois grâce à sa plateforme WeChat, lancée en 2011, qui compte un milliard d'utilisateurs actifs chaque mois. Naspers (Prosus) reste, de loin, le principal actionnaire de Tencent. Désireux de ne pas se résumer à un monoholding, Prosus investit énormément dans d'autres sociétés (majoritairement non cotées) d'e-commerce: DeliveryHero, Ctirp, iFood, Swiggy, MakeMyTrip, Udemy ou encore Mail.ru.L'année est très décevante. Porté par l'explosion des jeux en ligne durant les confinements, Tencent comptait parmi les stars de la Bourse en 2020. Au logique ralentissement de la croissance en 2021 s'est ajouté un désaveu pour les titres chinois en général, et les géants de la technologie en particulier. Beijing a donné un coup de frein brutal cette année à l'ascension du capitalisme dans le pays, lequel enregistrait la plus forte augmentation du nombre de milliardaires. Dans le cadre d'une campagne visant à réduire les inégalités, les grands acteurs de la tech se sont vu imposer une série d'enquêtes, d'amendes et de nouvelles réglementations qui ont fait fuir de nombreux investisseurs étrangers. Malgré ce contexte de marché difficile, Prosus est toutefois parvenu à générer, au cours du premier semestre de l'exercice 2021/22 (qui sera clos le 31 mars), 16,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires (+29%); de 53% (à 4,2 milliards de dollars), la croissance du portefeuille d'e-commerce a été spectaculaire. Comme les attentes sont moindres pour 2022 que pour les exercices précédents, le cours pourrait agréablement surprendre. Nous pensons que sur la plupart de ses activités, Prosus peut réaliser une croissance de 10% au bas mot. Pour l'exercice 2021/22, le consensus table sur une augmentation de 3,63 dollars du bénéfice par action (+24%), pour une croissance du chiffre d'affaires de 42%. Le groupe disposant de ressources financières suffisantes pour élargir son portefeuille d'e-commerce au-delà de la participation dans Tencent, nous espérons des annonces intéressantes en ce sens. La décote record de 45% sur la valeur intrinsèque, qui témoigne du pessimisme vis-à-vis des actions chinoises en 2021, suffit à nous convaincre qu'une amélioration est possible. Il s'agit tout de même de la première société internet d'Europe! En introduisant Prosus sur Euronext Amsterdam dans l'optique de contrer sa sous-valorisation chronique, Bob Van Dijk, le CEO, a donc fait un mauvais calcul. Au moment où nous écrivons ces colonnes, la participation de Prosus dans Tencent vaut plus de 100 euros par action. Mais Prosus entend doubler ses investissements dans l'e-commerce (surtout via du capital-investissement), de 50 milliards de dollars actuellement à 100 milliards d'ici à 2025. La situation en Chine étant appelée à revenir à la normale et la sous-valorisation extrême de Prosus, à se réduire, le potentiel de redressement de l'action en 2022 évoqué plus haut est bien réel. Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 71 eurosTicker: PRX NACode ISIN: NL0013654783Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 147,0 milliards EURC/B 2021: 24C/B attendu 2022: 22Perf. cours sur 12 mois: -22%Perf. cours depuis le 01/01: -21%Rendement du dividende: 0,2%