Prosus a été introduite en Bourse d'Amsterdam en septembre 2019 par le groupe sud-africain Naspers, qui prenait ce faisant une des plus belles décisions de la décennie écoulée. L'entreprise média avait acquis, en mai 2001, lors de l'éclatement de la bulle internet, 46,5% de Tencent Holdings pour 32 millions de dollars "seulement". La société technologique chinoise est surtout connue pour son application mobile WeChat, devenue au fil du temps la première plateforme du pays. Les multiples fonctionnalités de WeChat expliquent le milliard et plus d'utilisateurs actifs chaque mois, qui lui consacrent une heure et demie par jour en moyenne.
...

Prosus a été introduite en Bourse d'Amsterdam en septembre 2019 par le groupe sud-africain Naspers, qui prenait ce faisant une des plus belles décisions de la décennie écoulée. L'entreprise média avait acquis, en mai 2001, lors de l'éclatement de la bulle internet, 46,5% de Tencent Holdings pour 32 millions de dollars "seulement". La société technologique chinoise est surtout connue pour son application mobile WeChat, devenue au fil du temps la première plateforme du pays. Les multiples fonctionnalités de WeChat expliquent le milliard et plus d'utilisateurs actifs chaque mois, qui lui consacrent une heure et demie par jour en moyenne. Tencent est la plus grande entreprise de jeux virtuels au monde. Naspers (Prosus), qui détient 28,83% de ses titres, en reste, de loin, le principal actionnaire. Le poids de Tencent dans le groupe est légèrement inférieur à 80% (il y a un an: près de 90%). Désireux de ne pas rester un monoholding en effet, Prosus investit énormément dans d'autres sociétés (majoritairement non cotées) actives dans le commerce virtuel, dont la valeur avoisinait au début de cette année 40 milliards de dollars et qu'il compte multiplier par deux au cours des trois à cinq ans qui viennent. Outre Tencent, ses principales participations cotées sont DeliveryHero, Trip.com, Remitly, Skillsoft, Udemy, etc. Celle dans VK (ex-Mail.ru), la plus grande plateforme virtuelle russe (700 millions de dollars fin 2021), a été dépréciée; il s'agit là d'une des nombreuses déceptions dont 2021 a apporté son lot. Le sentiment à l'égard des investissements en Chine en général et dans les géants de la tech en particulier a radicalement changé en 2021, quand les autorités ont commencé à intervenir drastiquement et à soumettre, sous le couvert d'une campagne de promotion de l'égalité, les grandes sociétés à une série d'enquêtes, d'amendes et de nouvelles réglementations, incitant énormément d'investisseurs étrangers à se défaire de leurs actions (phares) chinoises. La crainte de voir des entreprises retirées de la cote concerne peu Tencent, à laquelle nuisent toutefois les mesures arrêtées pour "sauver" les mineurs d'âge d'une utilisation excessive des jeux vidéo, du live streaming et des publications audio et vidéo. Pour couronner le tout, WeChat Pay aurait enfreint les règles anti-blanchiment, ce qui, d'après le Wall Street Journal, pourrait valoir à Tencent une amende record. La Banque centrale de Chine reproche à WeChat Pay de ne pas faire suffisamment d'efforts pour identifier ceux qui utilisent la plateforme pour s'y livrer à des pratiques illégales, comme les jeux d'argent. Prosus a évidemment les moyens d'étendre son activité de commerce électronique, plus encore s'il se défait d'une partie de ses actions Tencent, mais ce ne serait pas le bon moment. Nous escomptons ceci dit un certain nombre d'annonces intéressantes dans ce domaine au cours des années à venir.Même si elle a signé un vigoureux redressement en mars, la plus grande entreprise internet d'Europe n'échappe pas à la spirale provoquée par l'hystérie relative aux actions chinoises. A elle seule, sa participation dans Tencent vaut entre 120 et 125 milliards d'euros, ce qui correspond à 59 euros par action, plus que le cours actuel. La décote par rapport à la valeur intrinsèque atteint toutefois toujours, selon nous, 35% au bas mot; une relative normalisation de la situation en Chine devrait permettre à l'action Prosus de s'en affranchir au moins partiellement dans le courant de cette année. Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 51,61 eurosTicker: PRX NACode ISIN: NL0013654783Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 107 milliards EURC/B 2021: 24C/B attendu 2022: 22Perf. cours sur 12 mois: -45%Perf. cours depuis le 01/01: -30%Rendement du dividende: 0,2%