Introduite en Bourse d'Amsterdam en septembre 2019 par le sud-africain Naspers, Prosus est un des récits les plus marquants de ces dernières décennies. Lors de l'éclatement de la bulle Internet, en mai 2001, l'entreprise médias avait acquis 46,5% de Tencent Holdings, pour 32 millions de dollars "seulement". Elle en détient toujours 29%, soit une pondération de 77% dans sa valeur nette d'inventaire (chiffre au 15/6). Mais soucieux de se débarrasser de son statut de "monoholding", Prosus investit considérableme...

Introduite en Bourse d'Amsterdam en septembre 2019 par le sud-africain Naspers, Prosus est un des récits les plus marquants de ces dernières décennies. Lors de l'éclatement de la bulle Internet, en mai 2001, l'entreprise médias avait acquis 46,5% de Tencent Holdings, pour 32 millions de dollars "seulement". Elle en détient toujours 29%, soit une pondération de 77% dans sa valeur nette d'inventaire (chiffre au 15/6). Mais soucieux de se débarrasser de son statut de "monoholding", Prosus investit considérablement dans des activités liées à l'e-commerce - principalement, des sociétés non cotées, dont la valeur s'élevait au début de 2022 à 40 milliards de dollars, valeur qu'elle a l'ambition de multiplier par deux au cours des trois à cinq années qui viennent.Le sentiment à l'égard de la Chine en général et de ses géants technologiques en particulier s'est considérablement rafraîchi en 2021, quand le gouvernement chinois a commencé à s'intéresser d'un peu trop près à ces derniers. La crainte d'une sortie de la cote s'applique moins à Tencent, mais les mesures visant à "protéger" les mineurs des jeux en ligne, du live streaming, etc., lui sont évidemment préjudiciables. D'après les chiffres préliminaires, Prosus devrait clore l'exercice (31/3) sur un bénéfice par action en hausse de 167-174%, grâce à la plus-value unique de 12,3 milliards de dollars réalisée sur la vente d'une participation de 2% dans Tencent, en avril 2021. En revanche, son bénéfice récurrent (hors éléments exceptionnels) devrait avoir chuté de 14-21%, en raison du recul des dividendes perçus et de l'augmentation des investissements.L'action Prosus a toujours pour elle sa décote de plus de 40% par rapport à sa valeur intrinsèque (167,3 milliards d'euros, soit 80,5 euros par action, ce 15/6). Or à elle seule, la participation dans Tencent vaut 129 milliards d'euros, ou 62 euros par action. Au cours actuel, tout ce qui vient en plus de Tencent est gratuit, et Tencent elle-même est disponible moyennant une décote de 25%! Une valorisation plus raisonnable devrait toutefois engendrer une forte appréciation de l'action Prosus au cours des 12 mois qui viennent. C'est pourquoi nous avons récemment relevé notre position et fait figurer le titre parmi nos favoris pour le 2e semestre.Conseil : acheterRisque : faibleRating : 1ACours : 53,07 euros Ticker : PRX NACode ISIN : NL0013654783Marché : Euronext AmsterdamCapit. boursière : 109,8 milliards EURC/B 2021 : 20C/B attendu 2022 : 17Perf. cours sur 12 mois : -35%Perf. cours depuis le 01/01 : -28%Rendement du dividende : 0,3%