Telenet ayant légèrement relevé ses prévisions annuelles au sortir du 3e trimestre, le rapport trimestriel et annuel publié en février n'annonce aucune surprise majeure. Le chiffre d'affaires (CA) hors acquisitions (De Vijver Media, en 2019) et cessions (plusieurs unités d'exploitation) a reculé de 1,9%, à 2,58 milliards d'euros. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) ajusté a augmenté de 0,5%, pour atteindre 1,38 milliard d'euros (1,37 milliard, en 2019).
...

Telenet ayant légèrement relevé ses prévisions annuelles au sortir du 3e trimestre, le rapport trimestriel et annuel publié en février n'annonce aucune surprise majeure. Le chiffre d'affaires (CA) hors acquisitions (De Vijver Media, en 2019) et cessions (plusieurs unités d'exploitation) a reculé de 1,9%, à 2,58 milliards d'euros. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) ajusté a augmenté de 0,5%, pour atteindre 1,38 milliard d'euros (1,37 milliard, en 2019). La baisse de 5% des dépenses d'exploitation a fait grimper la marge d'Ebitda à 53,5% (52,2%, en 2019). Telenet entend renouer avec la croissance en 2021, mais l'augmentation de CA annoncée ne dépasse pas 1%. L'Ebitda, lui, devrait progresser de 1% à 2%. L'an dernier a été difficile. Les recettes publicitaires de la filiale SBS (chaînes de télévision GoPlay) ont chuté de 14% (elles se sont toutefois légèrement redressées au 4e trimestre). Les revenus du roaming ont souffert des restrictions sur les voyages - si le roaming n'existe plus dans l'Union européenne, en dehors, il reste une source de revenus et de marges bénéficiaires majeurs. Les ventes d'appareils mobiles se sont tassées de 14% en raison de la fermeture des boutiques. Le recul de 7% des abonnements sportifs au sein de la branche télévisée s'explique par les annulations d'événements, une situation qui commence toutefois à s'améliorer. La perte du contrat football au profit d'Eleven Sports et la baisse des recettes publicitaires ont contraint le groupe à acter une dépréciation de 32,9 millions d'euros sur SBS. La branche Services aux entreprises a enregistré une croissance de 11% au 4e trimestre, et le nombre de clients mobiles a lui aussi augmenté. Malgré le lancement, par Orange, d'une offre bon marché exclusivement axée sur l'Internet, Telenet a recensé plus de clients haut débit que prévu. Le groupe répond aux prix bas de Scarlet (Proximus) et d'Orange en proposant un forfait tout compris à partir de 50 euros par mois. A 415,8 millions d'euros (+6%), le cash-flow disponible se situe dans le bas de la fourchette annoncée (415-435 millions), mais on savait qu'il en serait ainsi. Sa hausse s'explique par un allègement de la facture fiscale et par une diminution des charges d'intérêts, elle-même due à des refinancements d'emprunts. La direction annonce pour 2021 un cash-flow disponible de 420-440 millions d'euros (consensus: 436 millions). Elle a décidé l'an passé de recommencer à verser un dividende régulier; au versement intermédiaire de 1,375 euro brut payé en décembre s'ajoutera, début mai, un dividende final du même montant, pour un total qui représentera les trois quarts environ des flux de trésorerie disponibles. Le versement de décembre a porté à 4,1 le ratio dette nette/Ebitda; cela reste dans la fourchette de 3,5-4,5 visée mais à plus de 5,4 milliards d'euros, la dette nominale demeure très élevée. Les refinancements successifs ont permis de ramener le taux d'intérêt à 3,1% et l'échéance, à 7,5 ans, en moyenne. Les contrats étant fixes, la récente hausse des taux n'a aucune incidence sur la dette.Les chiffres n'ont pas surpris mais dans la mesure où les pressions dues à la crise sanitaire devraient s'alléger cette année, les perspectives de croissance nous paraissent exagérément conservatrices. Telenet pourrait jouer un rôle (actif ou passif) dans la consolidation escomptée du secteur des télécoms; à ce stade toutefois, tout n'est que spéculation. Son dividende est le principal atout de l'action, qui reste un investissement rentable. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 32,96 eurosMarché: Euronext BruxellesCode ISIN: BE0003826436Ticker: TNET BBCapit. boursière: 3,8 milliards EURC/B 2020: 10,5C/B attendu 2021: 9Perf. cours sur 12 mois: +10%Perf. cours depuis le 01/01: -6%Rendement du dividende: 8,3%