Le géant canadien des engrais Potash Corp profite du redressement du marché des engrais potassiques (élément K, potasse). Il a ainsi expédié une quantité record de 2,5 millions de tonnes de potasse au 4e trimestre. Le compteur annuel affiche 9,3 millions de tonnes, deuxième performance de l'histoire du groupe après 2011 (9,34 millions de tonnes; 7,8 millions de tonnes en 2013). 2014 a également été une année record au niveau mondial avec un volume total de 61,5 millions de tonnes. Ces dernières années, la demande de potasse évolue en cycles d'environ 5 ans. Un cycle de croissances annuelles robustes (5 à 6%) est généralement suivi d'un cycle de croissance nulle. Entre 2008 et 2013, la demande mo...

Le géant canadien des engrais Potash Corp profite du redressement du marché des engrais potassiques (élément K, potasse). Il a ainsi expédié une quantité record de 2,5 millions de tonnes de potasse au 4e trimestre. Le compteur annuel affiche 9,3 millions de tonnes, deuxième performance de l'histoire du groupe après 2011 (9,34 millions de tonnes; 7,8 millions de tonnes en 2013). 2014 a également été une année record au niveau mondial avec un volume total de 61,5 millions de tonnes. Ces dernières années, la demande de potasse évolue en cycles d'environ 5 ans. Un cycle de croissances annuelles robustes (5 à 6%) est généralement suivi d'un cycle de croissance nulle. Entre 2008 et 2013, la demande mondiale s'est stabilisée autour de 55 millions de tonnes par an. La forte baisse du prix de la potasse qui a suivi la décision d'Uralkali de saborder le cartel exportateur Belarusian Potash Co (BPC) en automne 2013 semble donc avoir amorcé un nouveau cycle de hausse de la demande. Mais c'est surtout la reprise de la croissance en Chine (13,5 millions de tonnes, dont 5 millions de tonnes ont été importées) et en Inde (4,4 millions de tonnes) qui inspire confiance. La demande chinoise affiche une croissance structurelle en raison de l'essor de la classe moyenne, qui favorise la consommation de fruits et légumes (responsable de 50% de la consommation de potasse). En Inde, la consommation de potasse est structurellement inférieure en raison de plusieurs années de subventions excessives des engrais azotés. Mais le nouveau gouvernement prévoit de revoir les règles en matière d'aides publiques. Les experts en agriculture estiment qu'une fertilisation normale en Inde exige une consommation annuelle de 12 millions de tonnes. L'amélioration de la demande mondiale n'intervient pas trop tôt, car les nombreux investissements consentis par les producteurs de potasse au cours de la décennie écoulée ont porté la capacité de production mondiale à 77 millions de tonnes. Potash Corp a pris 40% de l'extension des capacités à son compte (4,2 millions de tonnes supplémentaires). Pour 2015, le groupe canadien table sur un volume compris entre 9,2 et 9,7 millions de tonnes (pour une capacité disponible de 10,9 millions de tonnes) et un volume total du marché de 58 à 60 millions de tonnes. Le prix obtenu par tonne de potasse s'élevait à 284 USD au 4e trimestre, contre 282 USD en 2013. Sur base annuelle, on note toujours une baisse, de 332 USD la tonne en 2013 à 269 USD la tonne en 2014. Le bénéfice par action a progressé au 4e trimestre, de 0,27 USD en 2013 à 0,49 USD (prévisions : 0,46 USD). Sur base annuelle, le bénéfice par action s'élevait à 1,83 USD, contre 2,06 USD en 2013. Pour 2015, Potash Corp table sur un bénéfice net compris entre 1,9 et 2,2 USD par action. Le programme d'investissement étant presque arrivé à son terme, les cash-flows libres augmenteront graduellement à partir de cette année, passant de 1,25 milliard USD à 2 milliards USD. Signe de confiance, le dividende trimestriel généreux a été relevé de 9%, à 0,38 USD par action (rendement brut de 4,2%). ConclusionL'augmentation de la demande de potasse est une aubaine pour Potash Corp. L'action s'échange à 17 fois les bénéfices attendus pour 2015. En raison d'une structure de coûts basse et en baisse, de l'attention accordée à la création de valeur actionnariale et du potentiel de croissance à plus long terme, nous voyons en Potash Corp un candidat à une intégration en Sélection.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B