Il s'agit d'une fusion entre égaux, où les actionnaires de Potash recevront, pour chaque action Potash, 0,4 titre de la nouvelle entité, et les actionnaires d'Agrium, 2,23 titres par action détenue. Inversement, cela représente, pour les actionnaires de Potash, 5...

Il s'agit d'une fusion entre égaux, où les actionnaires de Potash recevront, pour chaque action Potash, 0,4 titre de la nouvelle entité, et les actionnaires d'Agrium, 2,23 titres par action détenue. Inversement, cela représente, pour les actionnaires de Potash, 52%, et pour ceux d'Agrium, 48% du nouveau groupe. La fusion permettra la réalisation de 500 millions de dollars d'économies annuelles. Ces économies doivent être réalisées dans un délai de deux ans après la fusion, et augmentent en théorie de 20% la valeur de l'entreprise commune (actuellement 36 milliards de dollars).Nous aurions évidemment préféré que Potash Corp soit concerné par une reprise ou une fusion à un cours de Bourse nettement plus élevé. La fusion rendra cependant le flux de revenus moins variable, sans perdre le potentiel de croissance, particulièrement celui du pôle Potasse, lors du prochain cycle haussier de prix. Reste à savoir comment le fisc traitera la fusion, avec versement ou non, et donc avec ou sans application de précompte mobilier. Nous craignons qu'il opte pour la seconde possibilité. Vu, par ailleurs, la hausse de cours des derniers mois, il nous semble opportun d'abaisser le conseil à conserver/attendre (rating 2B) et nous vendons une partie de la position (importante) que nous détenons en portefeuille modèle.