L'entreprise postale a publié ces derniers mois de plutôt bonnes nouvelles. Le distributeur de courrier Sandd, qu'elle a acquis récemment, soutiendra ses résultats à partir de l'exercice prochain. Par ailleurs, l'organe de surveillance néerlandais du secteur se montre un peu plus conciliant. En outre, l'activité de livraison de colis, en forte croissance - elle s'arroge déjà plus de 50% du chiffre d'affaires (CA) consolidé - devrait, à compter de 2022, connaître une progression annuelle de 10 à 12% de son CA, notamment grâce la croissance rapide attendue sur le marché belge, où les marges ne devraient pas fléchir, d'ailleurs. Le recul du CA qu'accuse le trafic postal traditionnel (distribution de courrier) devrait donc pouvoir être compensé à terme...