L'intégration de l'entreprise allemande d'énergie éolienne dans le portefeuille modèle n'est pas un succès pour l'instant. L'annonce inattendue, fin mars, de ne pas verser de dividendes sur l'exercice 2014 a été mal accueillie par le marché. Cette décision peut pourtant se défendre dans le contexte du développement d'une nouvelle activité d'" Independent Power Producer " (IPP). Un IPP achète des projets finis à des développeurs comme PNE, et verse un dividende stable à partir des revenus de la production. En 2014, PNE n'a récolté que la moitié des 80 millions EUR visés pour le démarrage de l'IPP. La suppression unique du dividende - 0,15 EUR...