A l'été 2013, la communauté des investisseurs a été surprise d'apprendre que le producteur de métiers à tisser flamand _ détenu à 89% par le grand industriel Luc Tack _ souhaitait utiliser environ 200 millions de liquidités propres excédentaires pour devenir actionnaire de référence de Tessenderlo Group. C'est donc ce qui s'est passé à la fin de cette année-là, par le rachat de la participation de 27,6% du holding d'Etat français SNPE au prix de 22 EUR par action, soit un prix d'achat total de 192,6 millions EUR. Quelles étaient les intentions de ce producteur mondial de métiers à tisser ayant principalement des activités dans les pays émergents par rapport à une entreprise chimique, cibl...