Le ralentissement sensible du marché mondial des métiers à tisser est-il enfin terminé ? Cela en a tout l'air... Le CEO Luc Tack rachète en effet à nouveau des actions à tour de bras depuis quelques jours et semaines : quelque 29.000 titres, pour environ 800.000 EUR. Sa participation dans Picanol évolue ainsi doucement vers les 90%, même s'il faut répéter que l'objectif n'est pas d'extraire l'action des tableaux de cotation. Autre évolution intéressante pour Picanol au cours de ces deux derniers mois : l'affaiblissement de 10% de l'euro (EUR) par rapport au yen japonais (JPY). Tsudakoma et Toyoda sont des concurrents importants pour Picanol, du moins...