24,67 EUR - 1C Digne d'achat
...

24,67 EUR - 1C Digne d'achatSi vous avez suivi l'action Picanol ces dernières années, vous savez que le producteur flamand de métiers à tisser a publié systématiquement de très bons résultats. Les chiffres semestriels de 2013 s'inscrivent dans cette lignée. Qui plus est, les prévisions pour le 2e semestre de cette année demeurent positives, alors que généralement, les bonnes années sont suivies par une période un peu moins bonne. Le trading update pour le 3etrimestre révèle à présent que cette moins bonne période finira par arriver, mais en 2014. Au 3e trimestre, aucune trace encore de cette perte de vitesse : le chiffre d'affaires (CA) consolidé s'élève à 131,3 millions EUR. C'est sans doute moins que les 146,1 millions EUR des 3 premiers mois et que les 158 millions EUR de la période comprise entre avril et juin, mais cela représente toujours 13% de mieux que le CA déjà appréciable de 116,6 millions EUR du 3etrimestre 2012. Après 9 mois, le CA consolidé totalise 435,4 millions EUR, soit un peu moins de 100 (99,7) millions EUR de plus que sur les trois premiers trimestres de l'an dernier (335,7 millions EUR). Cela représente une augmentation de 29,7%; à la moitié de l'année, nous en étions encore à +39%. Le commentaire intermédiaire de fin octobre n'a pas donné de détails quant à la ventilation du CA entre les 'Weaving Machines' et la division 'Industries' (dont les principales sociétés sont Proferro et PsiControl, mais également Melotte, petit spécialiste de l'impression en 3D), mais nous savons que la hausse du CA fut essentiellement portée par les métiers à tisser. Le trading update ne contient aucune information relative à la rentabilité mais nous savons, sur la base des résultats semestriels, que l'année sera bonne. Le bénéfice opérationnel (EBIT) du 1er semestre 2013, à 60,1 millions EUR, est en effet supérieur de pas moins de 74% à celui du 1er semestre 2012 (34,5 millions EUR). La marge d'EBIT de 19,8% était particulièrement confortable et est encore nettement supérieure à celle du 1er semestre 2012 (15,7%). Le bénéfice net s'est hissé de 25,3 à 42,4 millions EUR ou +68% (2,39 EUR par action). Les liquidités abondantes de 203,3 millions EUR ou 11,5 EUR par action (45% de la capitalisation boursière totale) devraient normalement être affectées le 8 novembre à un échange : une participation de 27,6% du holding d'Etat français SNPE dans Tessenderlo Group. Picanol deviendra ainsi en une seule fois le plus grand actionnaire de Tessenderlo Group. Dans l'accord contraignant du 25 juillet, un prix de 22 EUR par action avait été fixé, soit 192,4 millions EUR au total. La direction de Picanol a confirmé que le groupe tablait, pour le 2e semestre, sur un CA encore légèrement supérieur à celui du 2e semestre de l'an dernier (242,6 millions EUR). Par rapport à 2014 cependant, le groupe se montre plus prudent. Cet exercice se clôturera certainement sur des chiffres record. Nous pouvons espérer au moins 4 EUR, voire 4,5 EUR par action. L'année prochaine sera donc légèrement moins bonne mais ceci n'a rien d'étonnant. Nous ne comprenons donc pas le repli de cours de 10% car sur la base des prévisions de bénéfice de cette année, l'action était restée très bon marché, avec un rapport cours/bénéfice de 6 et un ratio EV/EBITDA inférieur à 2,5. L'affaiblissement du yen par rapport à l'euro sera bien entendu un point d'attention de plus en plus important et on attend de savoir quand Tessenderlo Group retrouvera le chemin de la hausse. Mais une fois encore : l'action n'est pas valorisée pour la perfection. Le conseil d'achat est dès lors réitéré (rating 1C) et nous maintenons la valeur en Sélection.