Le service comptable de Picanol se souviendra longtemps de la confection du rapport relatif au 1er semestre de 2019: la FSMA conteste la date de la consolidation de Tessenderlo Group, fixée au 19 mars 2019 par l'entreprise yproise, à l'année 2017 par l'organe de surveillance des marchés boursiers, dont les rectifications qu'il exige semblent quasi impossibles à réaliser pour 2017 et 2018.
...

Le service comptable de Picanol se souviendra longtemps de la confection du rapport relatif au 1er semestre de 2019: la FSMA conteste la date de la consolidation de Tessenderlo Group, fixée au 19 mars 2019 par l'entreprise yproise, à l'année 2017 par l'organe de surveillance des marchés boursiers, dont les rectifications qu'il exige semblent quasi impossibles à réaliser pour 2017 et 2018.Les chiffres sont d'ores et déjà corrigés à compter du 1er janvier 2019, non sans répercussions sur le plan purement comptable, notamment sur la valeur des stocks. La révision complique en outre considérablement la comparaison avec les précédents résultats. Alors qu'auparavant, seule la contribution nette de Tessenderlo Group était prise en compte, tout - chiffre d'affaires (CA), cash-flow opérationnel, bénéfice opérationnel et bénéfice net - l'est désormais. Conséquences: les activités traditionnelles ne représentent plus que 22% du CA du groupe, lequel possède non plus deux divisions (Weaving Machines et Industries), mais cinq. Les activités de l'"ancienne" Picanol sont regroupées sous l'enseigne Machines & Technologies, aux côtés des quatre divisions de Tessenderlo Group (Agro, Bio-valorisation, Solutions industrielles et la centrale électrique T-Power). Comme les deux sociétés sont cotées et que nous sommes toujours investis dans Tessenderlo, nous consacrons à celui-ci un article également. L'industrie textile et, partant, celle des métiers à tisser, est cyclique. Les résultats semestriels en attestent une nouvelle fois, prouvant le bien-fondé des deux objectifs que la direction, menée par le CEO et actionnaire de référence Luc Tack, poursuit depuis dix ans: faire en sorte que la division Machines (désormais, Technologies) ne soit pas seulement fournisseur des métiers à tisser utilisés, mais livre aussi de plus en plus aux tiers (ce qui a d'ailleurs permis de limiter les dégâts sur les six premiers mois); et miser sur la diversification industrielle en direction de Tessenderlo Group. Picanol reste par ailleurs le numéro 1 mondial de la technologie à jet d'air et à lances, un leadership rappelé une fois encore lors de l'ITMA, le plus grand salon des machines textiles au monde. L'ITMA est organisé tous les quatre ans; cette année, ce fut à Barcelone. Sous l'effet du conflit commercial sino-américain, le CA de la division Machines & Technologies a plongé de 26%, de 357,4 à 262,8 millions d'euros. Le bénéfice opérationnel ajusté (Ebit) a cédé 64% (de 62,6 à 22,8 millions d'euros), amputant de moitié la marge d'Ebit, tombée à 9%. La consolidation a permis de limiter à 1% le recul du CA consolidé ajusté. Hors adaptations comptables, l'Ebit consolidé ajusté a cédé 17% (de 122,4 à 102 millions d'euros), tandis que le résultat net passait de 67,1 à 36,5 millions d'euros (-46%), soit 2,06 euros par action. En fin de semestre, la trésorerie nette avoisinait 292 millions d'euros (16,5 euros par action).L'exercice 2019 sera de nettement moins bonne facture que les précédents pour Picanol. Complètement intégré, Tessenderlo Group contribue heureusement à limiter les dégâts. Au vu du résultat de l'addition de la valeur boursière de Tessenderlo et de la trésorerie nette, il est clair que l'activité métiers à tisser est à nouveau considérée comme purement cyclique (c'est-à-dire, sous-valorisée) par le marché. Nous intégrerons donc tôt ou tard Picanol en portefeuille, plus que probablement en remplacement de Tessenderlo. Nous relevons déjà notre conseil. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 61,40 eurosTicker: PIC BBCode ISIN: BE0003807246Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,09 milliard EURC/B 2018: 10C/B attendu 2019: 19Perf. cours sur 12 mois: -31%Perf. cours depuis le 01/01: -11%Rendement du dividende: 0,3%