Fin 2018, le fabricant de médicaments en vente libre (OTC) et de produits génériques avait à nouveau vu son cours plonger, cette fois de près de 30%. Une mauvaise nouvelle de plus était tombée, peu avant Noël: les autorités irlandaises réclament 1,8 milliard de dollars à Perrigo, soupçonné d'évasion fiscale - s'il a établi son siège social en Irlande, c'est en raison des avantages fiscaux que procure le pays. L'amende équivaut à près de deux fois les cash-flows d'exploitation (Ebitda), à quatre fois la position de trésorerie ou à un peu moins d'un tiers de la capitalisation boursière de 2018 de Perrigo. Depuis le début de 2019, toutefois, le cours de l'action s'est quelque peu redressé.
...