La mauvaise performance du troisième producteur d'or au monde s'explique en grande partie par la structure de coûts supérieure à la moyenne et les risques politiques et sociaux liés à la situation géographique des actifs. AngloGold a ses racines en Afrique du Sud et dans le reste du continent africain. Avec des actifs comme Vaal River, West Wits et Surface, son ancien pays d'origine s'adjuge toujours un peu plus d'un quart de la production du groupe. Ailleurs en Afrique, AngloGold exploite des mines au Ghana, au Mali, en Guinée, en Tanzanie et en République démocratique du Congo (RDC). Ensemble, elles pèsent 36% de la production totale. Les actifs situés sur le continent américain se concentrent au Brésil et en Argentine, et représe...