Les pylônes d'Elia ont semblé sur le point d'atteindre le ciel ces derniers mois. La hausse persistante enregistrée par le cours depuis quelques années s'est encore accélérée en été, pour ne légèrement ralentir que récemment. La multiplication par deux du cours en cinq ans a fait s'envoler la valorisation du groupe. L'investisseur débourse aujourd'hui près de 20 fois le bénéfice, et le rendement du dividende a baissé à 2,3%. Les perspectives à long terme restent très favorables mais dans l'immédiat, le cours va sans doute marquer le pas.
...

Les pylônes d'Elia ont semblé sur le point d'atteindre le ciel ces derniers mois. La hausse persistante enregistrée par le cours depuis quelques années s'est encore accélérée en été, pour ne légèrement ralentir que récemment. La multiplication par deux du cours en cinq ans a fait s'envoler la valorisation du groupe. L'investisseur débourse aujourd'hui près de 20 fois le bénéfice, et le rendement du dividende a baissé à 2,3%. Les perspectives à long terme restent très favorables mais dans l'immédiat, le cours va sans doute marquer le pas.Sur le plan opérationnel, tout se déroule comme prévu pour le gestionnaire de réseaux à haute tension, surtout grâce aux prestations de sa filiale belge Elia Transmission. Le rapport semestriel cite des chiffres susceptibles de prêter à confusion. Le bénéfice net a progressé de 3%, car la filiale allemande 50Hertz est entièrement consolidée depuis qu'Elia a relevé sa participation de 60 à 80%. Le bénéfice net à proprement parler, qui échoit aux actionnaires, a, lui, cédé 11%. Rappelons que les résultats de 50Hertz avaient augmenté l'an dernier après une reprise de provision qui s'était traduite par un bonus de 46,7 millions d'euros. Le recul du bénéfice net a fait passer le bénéfice par action à 2,05 euros au 1er semestre, contre 2,33 euros un an auparavant.Les bénéfices d'Elia sont décidés par les autorités de contrôle. L'investisseur a tout intérêt à ce que les règles soient les plus favorables possible mais la stabilité du cadre régulateur peut, elle aussi, influer sur la prévisibilité des bénéfices. Or cette clarté existe pour les quatre prochaines années. Pour l'exercice en cours, la direction prévoit un rendement régulé sur fonds propres de 7 à 8%. Le cadre régulateur n'est pas le même en Belgique qu'en Allemagne. Chez nous, le rendement régulé oscillera autour de 6% entre 2020 et 2023, un chiffre légèrement plus élevé que ces quatre dernières années. Outre-Rhin, un cadre en vigueur depuis peu assure à 50Hertz un rendement régulé sur fonds propres de 8 à 10% pour la période 2019-2023. Une règle, valable pour les deux pays, veut que plus Elia investit, plus il peut faire de bénéfices. Les perspectives sont donc au beau fixe. La transition vers une part plus élevée d'énergie renouvelable exige des investissements très importants encore, des deux côtés de la frontière. Elia prévoyant d'investir 5,6 milliards d'euros entre 2019 et 2023, essentiellement en Allemagne, le bénéfice restera résolument orienté à la hausse. A plus long terme, le groupe continuera à investir des sommes considérables dans son réseau à haute tension, pour garantir la sécurité d'approvisionnement à un coût abordable pour le client.Au rendement régulé de 7 à 8% correspond pour l'investisseur un rendement bénéficiaire qui tourne autour de 5%. Il faut voir là une des conséquences de la hausse du cours, elle-même à l'origine de la prime de plus de 30% sur les fonds propres comptables. Ces 5% demeurent quoi qu'il en soit bien plus intéressants que les taux d'intérêt, souvent négatifs, accordés sur les produits sans risque.Elia reste une action défensive intéressante, car elle conjugue bénéfices régulés (et donc, risque limité) et perspectives favorables. Le bond enregistré par le cours ces derniers mois a fait grimper la valorisation et pesé sur le rendement. L'action peut continuer à jouer son rôle de pierre angulaire au sein du portefeuille, mais il faudra du temps pour digérer l'augmentation. Nous faisons donc passer notre conseil d'"acheter" à "conserver".Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ACours: 73Ticker: ELI:BBCode ISIN: BE0003822393Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 5 milliards EURC/B 2018: 13C/B attendu 2019: 19 Perf. cours sur 12 mois: +37%Perf. cours depuis le 01/01: +25%Rendement du dividende: 2,3%