Les résultats trimestriels et annuels de Vasco ne passent jamais inaperçus car les actionnaires du groupe de sécurisation en ligne y réagissent toujours vivement. Le chiffre d'affaires (CA) et la marge attendus cette année sont inférieurs aux attentes. Les dégâts sont cependant limités. Heureusement, parce que l'action avait déjà pris la raclée à l'automne dernier, lorsque le groupe avait revu à la baisse les perspectives pour 2016. La fourchette de CA prévue initialement, de 205 à 215 millions de dollars, avait été ramenée à 185 à 195 millions de dollars. Le chiffre définitif est ressorti à 192,3 millions de dollars, soit plus d'un cinquième de moins qu'en 2015. Cette année-là, Vasco avait enregistré une importante commande de matériel de la part de Rabobank, ...