A moins que les deux derniers mois ne réservent une énorme surprise, l'action du spécialiste est-flandrien du spéculoos et des biscuits ne battra pas l'indice Bel 20 en 2017, pour la première fois en 16 ans. Le différentiel de rendement entre les deux, +15% pour le Bel 20 contre -14% pour Lotus, est trop grand. Comme prévu, 2017 aura été une année normale, après deux années (2015 et 2016) exceptionnelles. Hors dividendes distribués, l'action a progressé de 88% en 2015 (de 933 euros à 1.750 euros) et de 43 % en 2016 (à 2.500 euros). C'est le résultat d'une croissance organique (hors acquisitions) très soutenue de 13,3% et 16,6%, et de l'acquisition en 2015 de deux entreprises britanniques actives dans les en-cas : Natural Balance Foods (67%, prix ...