L'indice Van Eck Global Gold Miners a cédé plus de 30% ces trois derniers mois. Newmont, le plus grand producteur d'or au monde, se négocie lui aussi un tiers sous le sommet atteint en avril. Il avait acté un prix de vente moyen de 1.892 dollars l'once troy d'or au 1er trimestre, soit 8,2% de plus sur un an; ce chiffre sera légèrement inférieur au 2e trimestre. L'or a mal entamé le 3e trimestre, ce qui pèse davantage encore sur le sentiment.
...

L'indice Van Eck Global Gold Miners a cédé plus de 30% ces trois derniers mois. Newmont, le plus grand producteur d'or au monde, se négocie lui aussi un tiers sous le sommet atteint en avril. Il avait acté un prix de vente moyen de 1.892 dollars l'once troy d'or au 1er trimestre, soit 8,2% de plus sur un an; ce chiffre sera légèrement inférieur au 2e trimestre. L'or a mal entamé le 3e trimestre, ce qui pèse davantage encore sur le sentiment.Le groupe a produit 1,34 million d'onces troy d'or au 1er trimestre (-8% en un an). Les retombées de la pandémie ont continué de se faire sentir dans certains pays et les approvisionnements ont accusé du retard. Sans être directement exposé à la Russie et à l'Ukraine, le groupe est confronté à l'envolée des coûts de la main-d'oeuvre et de l'énergie. Son chiffre d'affaires n'en a pas moins bondi de 5% sur un an, à 3 milliards de dollars. A 1,4 milliard de dollars, son bénéfice opérationnel (Ebitda) est resté quasi inchangé. Malgré le ralentissement de la production au 1er trimestre, les prévisions pour l'exercice sont maintenues, à 6,2 millions d'onces d'or et à 1,3 million d'onces d'équivalent or pour les produits dérivés. Ces chiffres finiront par atteindre 6,8 millions et 1,6 million d'onces respectivement en 2026 - Newmont annonce avoir suffisamment de projets et de possibilités d'expansion pour au moins maintenir sa production pendant 20 ans. Il compte entre autres sur Ahafo North (Ghana) et sur l'extension de Tanami (Australie), qui entreront en production en 2024. Ses réserves s'élèvent à 96 millions d'onces d'or et 68 millions d'onces d'équivalent or.Le groupe a beaucoup investi ces dernières années dans l'automatisation de ses sites ce qui, malgré l'inflation, devrait lui permettre d'alléger ses coûts de production. Le coût de production de l'or est estimé pour 2022 à 1.050 dollars l'once; pour les sous-produits, il est de 975 dollars, soit une moyenne de 1.030 dollars à l'échelon du groupe. La direction entend bien le faire tomber à 880-980 dollars dans les cinq ans; la fourchette est large, mais le point médian est de 100 dollars inférieur à celui de cette année ce qui, dans un environnement inflationniste, serait une très bonne performance.Newmont disposait fin mars d'une trésorerie de 4,3 milliards de dollars. Ses liquidités, lignes de crédit incluses, s'élèvent à 7,3 milliards de dollars. Son endettement net (1,9 milliard) correspond à 0,3 fois l'Ebitda escompté pour 2022. Il a achevé le 1er trimestre sur un cash-flow disponible de 252 millions de dollars. Aucune dette n'est à rembourser avant 2029. Le dividende, de 2,2 dollars actuellement, est lié à l'évolution du cours de l'or et du cash-flow disponible. Chaque fluctuation de 100 dollars du cours de l'or fait varier de 400 millions le cash-flow disponible qui, compte tenu de la répartition des investissements, pourrait bien avoir été négatif au 2e trimestre. Un programme de rachat d'actions, d'un montant d'un milliard de dollars, est en cours.Le sauve-qui-peut généralisé est une excellente opportunité d'acquérir une action de qualité. Le rendement en dividende est appréciable et la rémunération des actionnaires est traditionnellement supérieure à la moyenne; étant donné la position financière du groupe, elle n'est de surcroît pas menacée. La direction annonce une production stable à croissante pour les 20 ans qui viennent, un pipeline de projets bien fourni et une compression des coûts de production. A moins de deux fois la valeur comptable, nous recommandons d'acheter. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 59,45 dollarsTicker: NEM USCode ISIN: US6516391066Marché: NYSECapit. boursière: 48,6 milliards USDC/B 2021: 41 C/B attendu 2022: 18,9Perf. cours sur 12 mois: -9%Perf. cours depuis le 01/01: -5%Rendement du dividende: 3,7%