Ces dix dernières années, le groupe canadien Pan American Silver (PAAS) s'est constitué un portefeuille de sept actifs opérationnels répartis sur l'ensemble du continent américain. Les deux joyaux de la couronne sont les mines de La Colorada et Dolores au Mexique. S'y ajoutent également des mines au Pérou, en Argentine et en Bolivie. Dolores provient de l'acquisition en 2012 de Minefinders. La Colorada apporte la plus importante contribution à la production d'argent du groupe, alors que Dolores fournit la plus grande quantité d'or. Au niveau du groupe, l'argent représente environ 60% du chiffre d'affaires (CA), l'or 20%. Le reste provient de métaux de bases extraits comme produits secondaires, dont les ventes s...

Ces dix dernières années, le groupe canadien Pan American Silver (PAAS) s'est constitué un portefeuille de sept actifs opérationnels répartis sur l'ensemble du continent américain. Les deux joyaux de la couronne sont les mines de La Colorada et Dolores au Mexique. S'y ajoutent également des mines au Pérou, en Argentine et en Bolivie. Dolores provient de l'acquisition en 2012 de Minefinders. La Colorada apporte la plus importante contribution à la production d'argent du groupe, alors que Dolores fournit la plus grande quantité d'or. Au niveau du groupe, l'argent représente environ 60% du chiffre d'affaires (CA), l'or 20%. Le reste provient de métaux de bases extraits comme produits secondaires, dont les ventes sont imputées aux coûts de production. La production de La Colorada doit atteindre 7,7millions d'onces d'argent d'ici fin 2017, contre 5,6 à 5,7millions cette année. Les travaux d'extension de Dolores ont également commencé. Ils doivent être terminés à la moitié de l'an prochain et doubler la production d'or de la mine à plus de 200.000onces. La production d'argent passera, elle, de 3,5millions à 6,3millions d'onces. Ce surcroît de production ne peut cependant pas être entièrement ajouté à la production actuelle du groupe puisque d'autres mines cesseront de produire dans l'intervalle. Ce sera notamment le cas de Manantial Espejo en Argentine, qui produit surtout de l'or. Les dépenses d'investissement s'établissaient à 98,9millions USD au 1ersemestre et les estimations pour l'ensemble de l'exercice font état de 200 à 215millions USD. Après ces travaux, les besoins de capitaux seront nettement réduits. Le budget d'exploration, sous forte pression ces dernières années, a déjà été accru de 38% à 14,5millions USD au 1ersemestre. L'action PAAS a franchi le seuil des 20USD pour la première fois en quatre ans à la veille de la publication des résultats trimestriels. La production d'argent a baissé de 5%, à 6,33millions d'onces. Soit 12,75millions d'onces après six mois, ce qui correspond aux prévisions annuelles de 24 à 25millions d'onces. Le niveau est légèrement inférieur à celui de l'an dernier, où le groupe avait produit 26,1millions d'onces. La production d'or devrait s'établir à peu près au niveau de l'an dernier, entre 175.000 et 185.000onces. En raison de l'augmentation des prix de vente, le CA a augmenté de plus de 10% sur une base annuelle, à 192,2millions USD. Les prix ont encore augmenté durant le trimestre en cours. L'évolution du coût de production est l'élément le plus notable du dernier rapport trimestriel. Grâce à une nette augmentation de la production de produits secondaires (zinc: +51%, plomb: +34% et cuivre: +29%), le coût moyen par once d'argent produite a reculé de 22% sur une base annuelle, à 11,31USD. La moyenne sur le 1ersemestre s'établit ainsi à 12,21USD. La direction évoque un chiffre compris entre 11,6 et 12,6USD l'once pour l'ensemble de l'exercice. PAAS a enregistré un bénéfice net ajusté de 19,9millions USD au 2etrimestre, contre une perte de 11,2millions USD il y a un an. Les cash-flows opérationnels ont triplé à 66millions USD. PAAS disposait d'une position nette de trésorerie de 134,6millions USD au terme du premier semestre. ConclusionPan American Silver a baissé de conserve avec le cours de l'argent et s'échange à deux fois la valeur comptable. La forte réduction des coûts de production est une agréable surprise, mais la croissance de la production se fera encore attendre au moins un an. Nous considérons toute autre correction comme une fenêtre d'entrée. Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B