Pan American Silver (PAAS) a son siège au Canada. Mais comme son nom l'indique, l'entreprise est active sur tout le continent américain, avec sept mines opérationnelles, dont trois sont au Mexique, deux au Pérou, une en Bolivie et une en Argentine. Le Mexique est le principal contributeur, avec un peu plus de la moitié de la production du groupe. Sur le plan opérationnel, PAAS n'a guère de raisons de se plaindre. L'année 2013 a été une année record pour ce qui concerne la production d'argent et d'or. La production d'argent s'est élevée à près de 26 millions d'onces l'an dernier, 4% de plus qu'il y a un an. Le groupe est ainsi le deuxième producteur d'argent au monde. La production d'or a même progressé d...

Pan American Silver (PAAS) a son siège au Canada. Mais comme son nom l'indique, l'entreprise est active sur tout le continent américain, avec sept mines opérationnelles, dont trois sont au Mexique, deux au Pérou, une en Bolivie et une en Argentine. Le Mexique est le principal contributeur, avec un peu plus de la moitié de la production du groupe. Sur le plan opérationnel, PAAS n'a guère de raisons de se plaindre. L'année 2013 a été une année record pour ce qui concerne la production d'argent et d'or. La production d'argent s'est élevée à près de 26 millions d'onces l'an dernier, 4% de plus qu'il y a un an. Le groupe est ainsi le deuxième producteur d'argent au monde. La production d'or a même progressé d'un tiers, à 150.000 onces. La forte baisse des cours a cependant gâché ces belles performances : l'argent a perdu 36% de sa valeur l'an dernier, alors que l'or abandonnait 28%. Il en a résulté une baisse du chiffre d'affaires (CA) de 11% et un recul des cash-flows opérationnels (EBITDA) de près de 40%. Une tendance qui s'est poursuivie au 1er trimestre 2014 : la production d'argent a progressé de 5% sur base annuelle, à 6,61 millions d'onces, alors que la production d'or a gagné 43%. Mais le prix par once d'argent vendue a baissé de plus d'un tiers sur base annuelle à un peu moins de 20 USD. Un net recul a également été enregistré du côté de l'or : 21%, à 1283 USD. Malgré l'augmentation des volumes de production, le CA a donc reculé de 14% à 209,7 millions USD. Le résultat net (6,8 millions USD) a été impacté par une nouvelle dépréciation sur la mine de Dolores au Mexique. Le bénéfice a encore été affecté par les effets de change. Un élément positif est la bonne tenue de l'EBITDA (36,1 millions USD). C'est à peine 20% de moins qu'il y a un an, une performance remarquable compte tenu de l'évolution des cours. Il faut dire que le coût de production total de l'argent, qui comprend tous les coûts nécessaires pour maintenir la production au niveau actuel, a baissé d'un cinquième sur base annuelle, à 15,54 USD. Il devrait être compris entre 17 et 18 USD sur l'ensemble de l'année 2014. Pour ce qui concerne son expansion, le groupe investit pleinement dans La Colorada (Mexico). L'ouverture d'un deuxième puits est prévue pour 2018. Il doit porter la production de la mine à 7,7 millions d'onces d'argent et 16.000 onces d'or. L'augmentation des volumes aura également un impact favorable sur le coût de production. Avec le projet Navidad en Argentine, PAAS dispose en outre d'un actif "oublié". Le développement de ce projet a été gelé en raison des incertitudes qui planent sur le climat d'investissement dans le pays. Mais le potentiel de production (estimé à 20 millions d'onces d'argent par an) est toujours présent. PAAS disposait d'une position de trésorerie de 393,4 millions USD à la fin du 1er trimestre, alors que les dettes à long terme ne dépassaient pas 40,3 millions USD. Le groupe est donc en excellente santé financière. C'est d'ailleurs ce qui a permis au management d'augmenter le dividende de 150%. Au 1er trimestre, 19,8 millions USD ont ainsi été distribués aux actionnaires, ce qui représente un rendement de 3,5%.ConclusionMalgré les bonnes performances opérationnelles, sa position financière solide et un rendement élevé, l'action PAAS s'échange à peine à une fois sa valeur comptable. Elle affiche pourtant un rendement supérieur de 20% à celui de l'argent depuis le début de l'année. Une hausse du cours de l'argent pourrait entraîner un fort rebond du cours.Conseil : digne d'achat Risque : moyenRating: 1B