Parce que, coronavirus oblige, nombre de ses mines ont été à l'arrêt, notamment en Amérique du Sud, où l'activité contribue d'ordinaire dans une plus large mesure à son chiffre d'affaires (CA), 2020 a été pour Pan American Silver (PAAS) une année difficile sur le plan opérationnel. Heureusement, le ciel s'est dégagé au 4e trimestre, où le groupe a vu sa production progresser nettement par rapport aux deux trimestres précédents et son CA, grâce à la hausse des prix des métaux, atteindre un record, à 430,5 millions de dollars. D'octobre à décembre, l'ensemble des mines du groupe a produit 4,87 millions d'onces troy d'argent (-27%, en glissement annuel) et 152.900 onces troy d'or (-12%), bien plus qu'au 3e trimestre. PAAS a perçu en moyenne 24,72 doll...

Parce que, coronavirus oblige, nombre de ses mines ont été à l'arrêt, notamment en Amérique du Sud, où l'activité contribue d'ordinaire dans une plus large mesure à son chiffre d'affaires (CA), 2020 a été pour Pan American Silver (PAAS) une année difficile sur le plan opérationnel. Heureusement, le ciel s'est dégagé au 4e trimestre, où le groupe a vu sa production progresser nettement par rapport aux deux trimestres précédents et son CA, grâce à la hausse des prix des métaux, atteindre un record, à 430,5 millions de dollars. D'octobre à décembre, l'ensemble des mines du groupe a produit 4,87 millions d'onces troy d'argent (-27%, en glissement annuel) et 152.900 onces troy d'or (-12%), bien plus qu'au 3e trimestre. PAAS a perçu en moyenne 24,72 dollars par once troy d'argent vendue, alors que la production d'une once lui a coûté 10,37 dollars; à près de 60%, la marge est plutôt confortable. Naturellement, les chiffres de l'intégralité de l'exercice sont moins réjouissants. La production d'argent a reculé d'un tiers, à 17,3 millions d'onces troy, en deçà de la fourchette espérée (18-19 millions). Celle des mines Morococha et Huaron, au Pérou, fermées à deux reprises et longuement, a diminué de 52% et 43% respectivement, en un an. A La Colorada, au Mexique, la plus grande mine du groupe, la production a chuté de 39%, à 5 millions d'onces troy d'argent, et pas seulement en raison de la période d'inactivité obligatoire: la partie de la mine qui abrite les gisements les plus riches a été temporairement inaccessible en raison d'un problème de ventilation. PAAS s'attend à ce que la production y augmente de près de moitié en 2021, à 7,3 millions d'onces troy. En 2020, PAAS a vendu l'once troy d'argent au prix moyen de 20,6 dollars, ou un quart de mieux qu'en 2019. Sur les deux premiers mois de 2021, l'once s'étant vendue à 26 dollars en moyenne, la marge est à nouveau considérable. La production d'or du groupe n'a, elle, reculé que de 6,4%, à 522.400 onces troy, en 2020, l'industrie minière canadienne ayant été bien moins affectée par la crise sanitaire. Bell Creek et Timmins West, les deux mines de PAAS sur le territoire, ont produit conjointement 3,2% d'or de plus qu'en 2019. Au Pérou, la production a atteint le niveau de l'année précédente à Shahuindo malgré la longue fermeture de la mine, et les réserves ont été étoffées de 406.000 onces troy d'or après la découverte d'un gisement; à La Arena, la production s'est contractée de 14%. Le cash-flow opérationnel de PAAS s'est accru de 64%, à 462,3 millions de dollars, en 2020. Le bénéfice par action aussi, de 48%, à 1,16 dollar. Pour 2021, PAAS pronostique une production d'argent comprise entre 22,5 et 24 millions d'onces troy, soit une croissance de 35%. Quant à la production d'or, elle se hissera à 605.000-635.000 onces troy, grâce à l'expansion de la mine Dolores, au Mexique. L'or apportera ainsi 58% du CA du groupe, l'argent 28%, les sous-produits (cuivre, plomb et zinc) le solde. PAAS n'a plus aucune dette. Au terme de 2020, ses liquidités et investissements s'élevaient à 279 millions de dollars. Pour l'heure, le dividende trimestriel est maintenu à 0,07 dollar par action.La production de PAAS va se normaliser cette année, ce qui conduira à une croissance substantielle de ses CA, cash-flow opérationnel et bénéfices par rapport à ceux de 2020. Ce groupe a en pipeline des projets prometteurs auxquels le marché n'attribue pas de valeur. Son action se négocie moins cher que celles de la concurrence. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 32,02 dollarsTicker: PAAS USCode ISIN: US6516391066Marché: New York Stock ExchangeCapit. boursière: 6,8 milliards USDC/B 2020: 27C/B attendu 2021: 15,5Perf. cours sur 12 mois: +57%Perf. cours depuis le 01/01: -7%Rendement du dividende: 0,9%