Comme espéré (lire IB-2A), ce parc naturel innovant situé à Brugelette (Hainaut) a pu publier d'excellents chiffres semestriels pour l'exercice 2013-2014 (date de clôture : le 31/3) fin janvier. Ce n'est pas une surprise dans la mesure où le marché savait déjà que la société avait dépassé le cap du million de visiteurs à la saison 2013 écoulée, et de belle manière : Pairi Daiza a accueilli 1,243 million de visiteurs entre le 30 mars et le 3 novembre 2013, ce qui représente une augmentation de 30% après une hausse d'environ 30% en 2012 (chiffre record de 955.000 visiteurs). Grâce à une excellente saison estivale, mais aussi malgré un printemps froid. Le parc a été inauguré il y a...

Comme espéré (lire IB-2A), ce parc naturel innovant situé à Brugelette (Hainaut) a pu publier d'excellents chiffres semestriels pour l'exercice 2013-2014 (date de clôture : le 31/3) fin janvier. Ce n'est pas une surprise dans la mesure où le marché savait déjà que la société avait dépassé le cap du million de visiteurs à la saison 2013 écoulée, et de belle manière : Pairi Daiza a accueilli 1,243 million de visiteurs entre le 30 mars et le 3 novembre 2013, ce qui représente une augmentation de 30% après une hausse d'environ 30% en 2012 (chiffre record de 955.000 visiteurs). Grâce à une excellente saison estivale, mais aussi malgré un printemps froid. Le parc a été inauguré il y a deux décennies (1994) sous l'enseigne Parc Paradisio, avant d'être rebaptisé Pairi Daiza au printemps 2010 (vieux persan signifiant "jardin clos"). Pairi Daiza est désormais le plus grand parc zoologique d'Europe et le seul de Belgique à pouvoir présenter les big six (éléphant, lion, léopard, rhinocéros, hippopotame et buffle du Cap). De plus, comme pour fêter le 20eanniversaire du groupe en 2014, deux pandas chinois sont arrivés au parc, Xinhui et Haohao. Pairi Daiza devient ainsi le 5e parc d'Europe et le quinzième au niveau mondial abritant des pandas, hors Chine. Son évolution positive est confirmée par les nombreuses distinctions reçues, comme celle de "meilleur parc thématique de Belgique et des Pays-Bas 2013". Les chiffres publiés englobent la période entre avril et septembre, soit 6 des 7 mois où le parc est ouvert au public. Les plus de 34 millions EUR de chiffre d'affaires consolidé étaient de 27% supérieurs au chiffre dégagé à la même période l'année précédente et satisfaisaient les attentes. Comme prévu, les résultats ont connu une hausse plus sensible encore. Le cash-flow opérationnel (EBITDA) est en hausse de 44% (18,3 millions EUR), le bénéfice opérationnel de 63% (12,0 millions EUR) et le résultat net de 67%, à 8,1 millions EUR ou 7,26 EUR par action (contre 4,35 EUR). Compte tenu de la spécificité de l'activité de Pairi Daiza, nous ne pouvons cependant pas extrapoler les chiffres du 1er semestre à l'ensemble de l'année, puisque le second est déficitaire dans la mesure où le parc est fermé la plupart du temps. Le principal paramètre à observer en l'occurrence est l'évolution de l'EBITDA. Or l'an dernier, celui-ci a reflué de 4,3 millions au 2e semestre de l'année (de 12,7 à 8,4 millions EUR). L'EBITDA reflète plus fidèlement l'évolution de Pairi Daiza car le parc naturel fait l'objet d'un programme d'investissements très ambitieux ces dernières années, associé à des amortissements plus rapides, ce qui a comprimé le bénéfice des dernières années. L'arrivée des deux pandas chinois s'est traduite par un investissement supplémentaire de 8 millions EUR. Mais l'expérience des autres parcs nous apprend que cette nouveauté se traduira par une hausse (substantielle) du nombre de visiteurs. Ce qui est prometteur pour la saison 2014 ! Lors de la publication des chiffres annuels, nous attendons également de connaître le montant du dividende (l'an dernier : 1,5 EUR brut). ConclusionNotre objectif de 12 millions d'EBITDA et de 4 EUR de bénéfice par action, sans considérer les amortissements dégressifs, n'est certainement pas trop ambitieux. L'annonce de l'arrivée des pandas a soutenu largement le titre. Nous n'achèterions plus à ces niveaux de cours.Conseil: achat sur repliRisque: faibleRating: 2B