26,15 EUR - 1B Digne d'achat
...

26,15 EUR - 1B Digne d'achatNous suivons l'action Pairi Daiza (Alternext Bruxelles ; code ISIN : BE0003771855) depuis six ans environ, soit depuis que le groupe a l'ambition d'atteindre le million de visiteurs. Ce parc naturel innovant, situé à Brugelette (Hainaut), s'est fait connaître pendant deux décennies (ouverture en 1994) sous le nom de Parc Paradisio, avant d'être rebaptisé Pairi Daiza au printemps 2010 (vieux persan signifiant "jardin clos"). C'est désormais également le nom de la société cotée en Bourse, qui a quitté le fixing d'Euronext Bruxelles pour Alternext. "Parc ornithologique" à l'origine, destiné en priorité aux enfants, Pairi Daiza est entré dans une nouvelle dimension, en particulier depuis la construction du jardin chinois en 2006, puis l'aménagement, l'an dernier, de la savane africaine (8,6 hectares). Pairi Daiza est désormais le plus grand parc zoologique d'Europe et le seul de Belgique à pouvoir présenter les 'big six' (éléphant, lion, léopard, rhinocéros, hippopotame et buffle du Cap). Le parc naturel se distingue à tous les niveaux ; il vient d'être élu "meilleur parc thématique de Belgique et des Pays-Bas 2013". Cette reconnaissance n'est pas sans impact sur le nombre de visiteurs. L'exercice 2009/2010 fut une année record, avec un total de 874.000 visiteurs. L'année suivante, le nombre de visiteurs est revenu sous 700.000 (-20%). L'exercice 2011-2012 (clos le 31/03/12) a également vu le nombre de visiteurs augmenter à nouveau tout juste au-delà de 800.000 (+15%). L'ouverture de la savane a permis une augmentation du nombre de visiteurs d'un peu moins de 20%, à un nouveau record de 955.000 visiteurs pour l'année 2012-2013 (exercice clos le 31/03/13). Encore 5% de plus et le cap du million sera atteint ! Les chiffres semestriels, avec 895.000 visiteurs (période du 1er avril jusqu'au 30/9 inclus) avaient déjà trahi une nette amélioration du chiffre d'affaires (CA) et du bénéfice. A l'exercice écoulé, l'augmentation de 19% du nombre de visiteurs a permis un gonflement du CA de 21%, à 31,95 millions EUR, de 30% de l'EBITDA (8,4 millions EUR) et de 90% du bénéfice net (0,46 million EUR ou 0,42 EUR par action). Le principal paramètre à prendre en compte est cependant l'évolution du CA opérationnel (EBITDA), car Pairi Daiza fait l'objet d'un programme d'investissement très ambitieux ces dernières années, caractérisés par ailleurs par des amortissements plus rapides sur ces investissements et des charges financières supérieures, qui compriment le bénéfice. La savane africaine ouverte l'an dernier (qui a coûté 15 millions EUR) est le plus important investissement. Avec le changement de nom, le CEO Eric Domb avait annoncé sa volonté d'investir 60 millions EUR dans son parc. Or cet EBITDA se trouve à un record de hauteur, contrairement au bénéfice net. Après une année de suspension (dernier dividende versé en 2010/2011 : 1,05 EUR), le dividende est donc restauré. Et une compensation nous est même offerte pour l'année "perdue" : le conseil d'administration propose un dividende de 1,50 EUR brut par action (1,125 EUR net), soit 43% de plus !. Malgré son déménagement sur Alternext, nous suivons toujours l'action. L'augmentation du nombre de visiteurs en direction du million n'est certainement pas due aux conditions climatiques favorables ! Le doux été 2013 pourrait par contre aider le groupe à dépasser ce cap. Pairi Daiza est l'attraction belge attirant désormais le plus de visiteurs d'une journée. Grâce notamment à la restauration du dividende, le cours a rebondi de 30% cette année. En termes de bénéfice et de valeur comptable (19,4 EUR par action), le titre commence à prendre de la hauteur mais son prix reste défendable, à 3,5 fois l'EBITDA. Jusqu'à environ 28 EUR, l'action demeure digne d'achat (rating 1B) et nous la maintenons en Sélection.