Après la déception suscitée en août dernier par son étude de phase II testant l'anti-PLGF THR-317 sur des patients souffrant d'un oedème maculaire diabétique (OMD), laquelle n'avait pas livré de résultats suffisamment concluants, nous attendions, un peu nerveux, les résultats de l'étude de phase I qu'Oxurion a consacrée au THR-687, une molécule prise en licence chez Galapagos. Cet inhibiteur d'intégrines prometteur se destine à des patients atteints d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ou d'une rétinopathie diabétique (RD), accompagnée parfois d'un OMD. L'étude en question a été conduite sur 12 patients souffrant d'un OMD qui avaient réagi précédemment à un anti-VEGF (médicament bloquant le facteur de croissance endothélial vasculaire), l'unique traitement existant actuellement pour cette indication. Le groupe ...

Après la déception suscitée en août dernier par son étude de phase II testant l'anti-PLGF THR-317 sur des patients souffrant d'un oedème maculaire diabétique (OMD), laquelle n'avait pas livré de résultats suffisamment concluants, nous attendions, un peu nerveux, les résultats de l'étude de phase I qu'Oxurion a consacrée au THR-687, une molécule prise en licence chez Galapagos. Cet inhibiteur d'intégrines prometteur se destine à des patients atteints d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ou d'une rétinopathie diabétique (RD), accompagnée parfois d'un OMD. L'étude en question a été conduite sur 12 patients souffrant d'un OMD qui avaient réagi précédemment à un anti-VEGF (médicament bloquant le facteur de croissance endothélial vasculaire), l'unique traitement existant actuellement pour cette indication. Le groupe avait été scindé en trois cohortes, dont chacune s'était vu administrer une dose différente, et six patients au total avaient reçu la dose la plus élevée. Le THR-687 a été bien toléré par tous et s'est révélé sûr (aucune toxicité) dans toutes les posologies. Le traitement s'est par ailleurs montré efficace. Une amélioration nette de l'acuité visuelle (paramètre MAVC, pour Meilleure Acuité Visuelle Corrigée) des 12 sujets a été constatée rapidement: au lendemain de l'unique administration, ils présentaient une amélioration moyenne de la MAVC de 3,1 lettres; un mois après l'injection, de 9,2 lettres et trois mois après, de 8,3 lettres. Dans la cohorte ayant reçu la dose la plus élevée, la progression a même été de 11 lettres après 14 jours et de 12,5 lettres après trois mois. Les résultats complets de l'étude de phase I seront dévoilés le 8 février lors d'un congrès qui se tiendra à Miami. Le seul autre inhibiteur d'intégrines connu à ce jour est celui qu'a conçu Allegro, et il ne s'est pas révélé aussi efficace: lors d'une étude de phase IIb, une amélioration de quatre lettres après trois injections a été observée. Grâce aux excellents résultats obtenus avec le THR-687, Oxurion va pouvoir lancer une étude de phase II, prévue au deuxième semestre. C'est une très bonne nouvelle et elle était indispensable, car le groupe avait annoncé en décembre ne plus vouloir investir dans le THR-317 et qu'il miserait désormais tout sur le développement de ses inhibiteurs THR-149 et THR-687. Les deux molécules sont susceptibles de devenir les meilleures de leur catégorie respective (inhibiteur de Pkal pour la première, d'intégrines pour la seconde) puisqu'elles n'ont toutes deux à ce jour qu'un concurrent et ayant fait part de résultats peu, ou pas, satisfaisants - au quatrième trimestre de 2019, le KVD-001, l'inhibiteur de Pkal de l'américain Kalvista, a échoué à atteindre le critère d'évaluation principal durant une étude de phase II. Or Merck, son partenaire dans cette aventure, doit décider d'une prise en licence de la molécule dans les prochains mois. Avec le THR-149, qui fera l'objet d'une étude de phase II au cours du premier semestre, Oxurion vise spécifiquement les patients qui n'ont pas réagi, ou pas suffisamment, à un traitement anti-VEGF, soit quelque 40% de la population. Le THR-687 se destine pour sa part à un public plus large, puisqu'il serait en outre administré à des sujets n'ayant reçu aucun traitement au préalable. Au cours des prochains mois suivront de nombreuses annonces et nous en saurons davantage sur le pipeline en immuno-oncologie que développe la filiale d'Oxurion, Oncurious. Avec sa trésorerie actuelle, Oxurion devrait pouvoir poursuivre le développement de ses molécules jusqu'au deuxième semestre de 2021. Une levée de fonds paraît donc indispensable cette année. Le cours n'a réagi à nos yeux que trop mollement à l'annonce des bons résultats obtenus avec le THR-687. Nous passons un ordre d'achat pour le portefeuille modèle et ne modifions pas notre rating. Mais tenez compte du risque supérieur à la moyenne. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 3,04 eurosTicker: THR BBCode ISIN: BE0974281132 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 116,4 millions EURC/B 2018: -C/b attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -12%Perf. cours depuis le 01/01: - Rendement du dividende: -