Orange Belgique continue d'élargir sa clientèle et limite ainsi l'incidence de la crise sanitaire. Les magasins ont rouvert au troisième trimestre, mais plusieurs segments sont toujours affectés. Le chiffre d'affaires (CA) lié à l'informatique a diminué, mais la baisse a été compensée par la croissance de l'activité câble et la hausse du nombre de clients mobiles.
...

Orange Belgique continue d'élargir sa clientèle et limite ainsi l'incidence de la crise sanitaire. Les magasins ont rouvert au troisième trimestre, mais plusieurs segments sont toujours affectés. Le chiffre d'affaires (CA) lié à l'informatique a diminué, mais la baisse a été compensée par la croissance de l'activité câble et la hausse du nombre de clients mobiles. Le CA du groupe a fléchi de 0,6% sur un an, à 335,3 millions d'euros (consensus: 325 millions). Les ventes de détail (230,6 millions) ont augmenté de 2,6%, mais les ventes en gros, diminué de 12,7%, à 63,9 millions d'euros. Pour assurer sa croissance, le groupe compte sur les "services convergents", vendus sous la marque Love. Love Duo combine la téléphonie mobile et l'Internet, et Love Trio, les deux premiers et la télévision numérique. Le nombre de nouveaux clients Love a augmenté de 17.000 au troisième trimestre, contre 8.000 au deuxième trimestre; le consensus prévoyait 18.000 clients supplémentaires. Orange compte désormais 305.000 clients Love (+30,8%, en un an).Orange avait également prévu de lancer une offre internet autonome, mais ce projet a été abandonné du fait de la hausse des tarifs de gros avant l'été. L'offre sera bientôt disponible sous l'appellation Home, probablement vendue moins cher que celle de Proximus et Telenet, mais sans s'aligner sur les opérateurs à bas coût Scarlet et edpnet.Le nombre de clients en téléphonie mobile a augmenté de 13.000 (+9.000 attendus), après une baisse de 21.000 au deuxième trimestre. Pour ce qui concerne les abonnements, le CA moyen par utilisateur est passé de 21,2 à 20,5 euros (consensus: 20,4).La meilleure nouvelle concerne la rentabilité. Le cash-flow opérationnel après engagements de leasing ("EBITDAal", chez Orange) a augmenté de plus de 7%, à 89,4 millions d'euros (87,2 millions attendus). Le CA a légèrement diminué, mais les coûts ont baissé davantage (-3,1%). La marge d'Ebitda a donc crû de 2% en un an, à 26,7%. L'activité câble a dégagé un Ebitda de 5,3 millions d'euros (2,2 millions, l'année dernière). Orange entend économiser 300 millions d'euros sur la décennie en partageant avec Proximus certaines infrastructures (notamment les mâts, les antennes et la maintenance). A cette fin, une nouvelle joint-venture a été créée. Pour l'instant, les opérateurs travaillent avec des licences temporaires, car les enchères pour le spectre 5G n'auront probablement pas lieu avant 2021. La direction a maintenu la fourchette prévisionnelle d'EBITDAal pour 2020 à 310-330 millions d'euros (299 millions, à l'exercice précédent). L'EBITDAal cumulé de janvier à fin septembre est de 237,6 millions d'euros, ce qui laisse présager que le haut de la fourchette sera atteint fin décembre. Le consensus ressort à 316,7 millions d'euros. A la fin du troisième trimestre, la dette nette était retombée à 135,3 millions d'euros (-45% en un an), ou à seulement 0,4 fois l'EBITDAal attendu (181,3 millions d'euros, ou 0,6 fois l'Ebitda, trois mois plus tôt).La légère contraction du CA a été largement compensée par une diminution des coûts, ce qui a accru la rentabilité. La hausse du nombre de services a permis une croissance sur le marché du détail. Pour poursuivre son essor, Orange va devoir augmenter sa part de marché dans l'activité câble. Le rendement de l'action est intéressant au cours actuel. La valorisation reste nettement inférieure à la moyenne du secteur. Orange devrait à terme pouvoir bénéficier d'une revalorisation des secteurs défensifs aux flux de trésorerie stables.Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 14,86 eurosTicker: OBEL BBCode ISIN: BE0003735496Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 900 millions EURC/B 2019: 26C/B attendu 2020: 20Perf. cours sur 12 mois: -21%Perf. cours depuis le 01/01: -23%Rendement du dividende: 3,4%