Oracle, ou l'art de doper le bénéfice

03/10/18 à 17:12 - Mise à jour à 04/10/18 à 16:14

Sur les douze derniers mois, le flottant de l'entreprise a cédé 8,5%. De cette manière, le bénéfice par action augmente - il est réparti entre moins de titres. C'est la seule information réjouissante - et encore - concernant Oracle.

Après avoir publié ses résultats annuels en juin (exercice fiscal 2018), Oracle a livré ses prévisions pour le premier trimestre du nouvel exercice. Des prévisions jugées à l'époque décevantes, mais que l'entreprise n'est même pas parvenue à atteindre. Pour la période de trois mois jusqu'à fin août, son chiffre d'affaires (CA) s'est établi à 9,2 milliards de dollars: c'est certes 1% de plus qu'il y a un an, mais c'est moins qu'attendu en moyenne (9,26 milliards d'euros). D'autant que l'institut Gartner a estimé que les investissements dans l'informatique augmenteraient cette année de 6% et que les dépenses dans les logiciels bondiraient, elles, de 11%.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »