Le marché, qui avait déjà réagi négativement au rapport relatif au troisième trimestre d'Ontex, n'a pas tardé à manifester son mécontentement, après les annonces de l'entreprise à l'occasion de la Journée des investisseurs qu'elle a tenue récemment. Et nous l...

Le marché, qui avait déjà réagi négativement au rapport relatif au troisième trimestre d'Ontex, n'a pas tardé à manifester son mécontentement, après les annonces de l'entreprise à l'occasion de la Journée des investisseurs qu'elle a tenue récemment. Et nous le trouvons pour notre part bien trop sévère. Car, nous le répétons, le producteur de solutions d'hygiène personnelle pour bébés (langes), femmes (tampons) et seniors (produits pour incontinents) a certes du pain sur la planche, mais a fait part d'un plan, tout à fait réaliste, pour se redresser; nous savons désormais clairement à quoi nous attendre. Nous voyons la "nouvelle Ontex" (deux divisions au lieu de trois) comme celle qu'était Ontex avant que l'ancienne direction ne se lance dans une expansion en Amérique latine, laquelle, on le sait, n'a pas porté ses fruits et a surtout conduit à un endettement important. Les objectifs de la direction actuelle sont plus raisonnables, et bien plus susceptibles d'être atteints. Pour nous, le marché a tort de considérer l'entreprise comme un cas désespéré. Parce que nous croyons en son potentiel de redressement dans les 24 mois, nous passons un ordre d'achat pour 100 actions supplémentaires, dans le portefeuille modèle. L'ordre sera exécuté au cours d'ouverture du vendredi 17/12.