La division Towage & Salvage (remorquage et sauvetage) de Boskalis s'est retrouvée sous les feux de la rampe début 2021, après qu'elle a dégagé l'immense porte-conteneurs Ever Given, bloqué plusieurs jours dans le canal de Suez. Peu après l'incident, le président égyptien Abdul Al-Sisi a décidé d'élargir le canal sur 40 kilomètres, dont 10 seront agrandis considérablement. Dans la division Dredging (dragage) du groupe, on se frotte les mains: les travaux d'élargissement coûteront plus de 1 milliard de dollars.
...

La division Towage & Salvage (remorquage et sauvetage) de Boskalis s'est retrouvée sous les feux de la rampe début 2021, après qu'elle a dégagé l'immense porte-conteneurs Ever Given, bloqué plusieurs jours dans le canal de Suez. Peu après l'incident, le président égyptien Abdul Al-Sisi a décidé d'élargir le canal sur 40 kilomètres, dont 10 seront agrandis considérablement. Dans la division Dredging (dragage) du groupe, on se frotte les mains: les travaux d'élargissement coûteront plus de 1 milliard de dollars. Quant à la troisième division, Offshore Energy, elle pourrait bien devenir le moteur de croissance de Boskalis, alors qu'elle en a longtemps été le vilain petit canard. Son carnet de commandes s'est contracté au troisième trimestre, mais ce ne devrait plus être souvent le cas. Au premier semestre, la division a réalisé, grâce à l'essor des parcs éoliens offshore, un chiffre d'affaires (CA) de 600 millions d'euros, bien au-delà du consensus (543 millions). Et son avenir est prometteur puisque Boskalis a publié, après son rapport d'activité relatif au troisième trimestre, un communiqué de presse annonçant la signature d'un contrat de 450 millions d'euros portant sur le développement, à compter de 2023, d'un parc éolien offshore. Il n'est dès lors pas à exclure que dans quelques années elle devance la division Dredging, qui contribue pour l'heure le plus au CA. Les activités de dragage ont en effet dégagé un CA de 656 millions d'euros au premier semestre ; le consensus attendait 681 millions. Elle devrait faire mieux au deuxième semestre. Towage & Salvage n'a apporté que 79 millions d'euros du CA consolidé, au premier semestre, et sa part va encore diminuer, une fois que la vente des activités de remorquage à Singapour et en Malaisie sera finalisée. La cession de sa part (49 %) dans la joint-venture avec Keppel rapportera à Boskalis 80 millions d'euros, mais privera son résultat net de 4 millions d'euros. Sur les six premiers mois de 2021, le CA de Boskalis a atteint 1,32 milliard d'euros, soit 4,6% de mieux qu'un an auparavant (1,26 milliard) et bien plus qu'attendu par les analystes (1,19 milliard). La rentabilité s'est améliorée, puisque le cash-flow d'exploitation a pour sa part augmenté de 10,8%, à 226 millions d'euros, dépassant également, de 14%, le consensus. Dans le rapport d'activité évoqué plus haut, la direction de Boskalis indique tabler pour le deuxième semestre sur un cash-flow d'exploitation comparable à celui du premier; sur l'exercice intégral, il atteindrait 452 millions d'euros, soit 5% de plus que ce qu'attendent les analystes (429 millions). Elle escomptait initialement un Ebitda similaire à celui de 2020 (404 millions d'euros). Indicateur important, le carnet de commandes a déçu au troisième trimestre. Il est passé de 5,31 milliards d'euros fin décembre 2020 à 5,53 milliards, un record, mi-2021, pour retomber à 5,1 milliards fin septembre, bien que le groupe ait reçu la plus grosse commande de son histoire - la construction du deuxième aéroport de Manille, la capitale des Philippines. La trésorerie nette, les pronostics rassurants pour 2021 et les belles perspectives qu'offre le carnet de commandes à plus long terme réjouiront les actionnaires. L'action nous semble toujours bon marché, à moins de 6,5 fois le rapport attendu valeur de l'entreprise/Ebitda 2022, et plus de 1,5 fois la valeur comptable. Elle devrait pouvoir grimper à 30-31 euros d'ici fin 2022. Elle reste donc dans le portefeuille modèle, où la position pourrait être étoffée. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 24,06 eurosTicker: BOKA NACode ISIN: NL0000852580Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 3,13 milliards EURC/B 2020: 37C/B attendu 2021: 22Perf. cours sur 12 mois: +23%Perf. cours depuis le 01/01: +5%Rendement du dividende: 2%