Nyrstar est née en 2007 de la fusion des activités d'Umicore dans la fonderie de zinc et du groupe australien Zinifex. Son parcours boursier fut très décevant. Le changement de cap stratégique de l'ancien directeur Roland Junck -- décision en 2010 d'investir lourdement dans le secteur minier _ l'a même menée au bord de la faillite. L'entreprise ne doit sa survie qu'à plusieurs augmentations de capital et se replie à présent sur ses activités dans la fonderie. Elle veut également créer un surcroît de valeur dans le recyclage en convertissant le site australien de Port Pirie en une unité de transformation multimétaux de haute technologie. Bill Scotting, à la tête de l'entreprise depuis l'été 2015, a récemment démissionné, à la...

Nyrstar est née en 2007 de la fusion des activités d'Umicore dans la fonderie de zinc et du groupe australien Zinifex. Son parcours boursier fut très décevant. Le changement de cap stratégique de l'ancien directeur Roland Junck -- décision en 2010 d'investir lourdement dans le secteur minier _ l'a même menée au bord de la faillite. L'entreprise ne doit sa survie qu'à plusieurs augmentations de capital et se replie à présent sur ses activités dans la fonderie. Elle veut également créer un surcroît de valeur dans le recyclage en convertissant le site australien de Port Pirie en une unité de transformation multimétaux de haute technologie. Bill Scotting, à la tête de l'entreprise depuis l'été 2015, a récemment démissionné, à la surprise générale. Son successeur Hilmar Rode compte cependant poursuivre la stratégie.1. Qu'a apporté 2016 ?À l'automne 2015, B. Scotting avait défini quatre axes prioritaires pour Nyrstar: consolidation du bilan, vente de la division minière déficitaire, économies opérationnelles et transformation de Port Pirie. Février a été marqué par la deuxième augmentation de capital en deux ans. Avec une forte dilution, puisque le nombre d'actions en circulation a explosé par rapport à l'été 2014, passant de 17millions à 93,6millions (fois 5,5). En outre, Nyrstar a perçu 150millions USD par le biais de contrats de livraison d'argent et de zinc métal. Il a également conclu une facilité de crédit de 150millions USD avec son actionnaire principal Trafigura (portée par la suite à 250millions USD) et a émis des obligations convertibles pour 115millions USD. Pourtant, sa position nette d'endettement s'élevait toujours à 766millions EUR fin septembre, à peine 75millions EUR de moins qu'un an plus tôt. Le processus de vente d'une division minière structurellement sous-financée progresse plus lentement que prévu. Jusqu'à présent, seule la vente d'El Toqui au Chili a été bouclée, alors que celles de Contonga et Corancancha au Pérou, et d'El Mochito au Honduras ont été annoncées. Les cash-flows opérationnels (EBITDA) ne s'élevaient qu'à 143millions EUR après neuf mois (-45%), à la suite d'une contraction des volumes et d'une baisse de 17% des frais de traitement. Heureusement, le prix du zinc s'est nettement redressé en 2016, d'un plancher de 1455USD la tonne en janvier à 2589USD la tonne actuellement. La division minière affiche à nouveau un EBITDA positif (+5millions EUR après neuf mois). 2. Qu'apportera 2017 ?En 2017, le processus de vente de la division minière sera terminé, avec surtout la vente de Langlois, Myra Falls et East& Middle Tennessee en Amérique du Nord. Malgré un problème d'amiante, la transformation de Port Pirie progresse conformément au calendrier établi en vue d'une mise en service en 2017. Port Pirie apportera 20millions EUR d'EBITDA supplémentaires l'an prochain, et même 80millions EUR à partir de 2018. 3. Pourquoi l'action figure-t-elle parmi nos favorites pour 2017 ? La forte hausse du cours du zinc doit favoriser l'intérêt pour les actifs miniers résiduels. Toute transaction réussie sera la bienvenue pour renforcer un bilan fragile. Restée très en retrait, l'action Nyrstar devrait pouvoir en profiter. Le redressement du cours du zinc doit également entraîner un accroissement de la production, lequel réduira la pression baissière sur les frais de traitement _ un élément crucial pour la rentabilité de la division Fonderie. Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1CDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapitalisation boursière : 675 millions EURC/B 2015 : -C/B attendu 2016 : -Perf. cours sur 12 mois : -3%Perf. cours depuis le 01/01/16 : -21%Rendement du dividende : -