Après une année 2014 extrêmement mouvementée, les choses se sont quelque peu calmées autour du groupe minier et multimétaux belge Nyrstar. L'énorme opération de financement de 600 millions EUR en septembre 2014 et le départ du directeur Roland Junck lui ont permis de regagner la confiance des marchés. Nous avions assorti Nyrstar d'un conseil d'achat après l'opération de recapitalisation. Nous l'avions cependant ramenée à " conserver " au début de l'année parce que nous estimions que le marché avait excessivement anticipé l'amélioration des perspectives. Outre le bilan consolidé et le programme d'économies réalisé avec succès (75 millions EUR), l'optimisme repose sur plusieurs éléments. Tout d'abord, Nyrstar est ...